Séries Mania : Sentinelles, la nouvelle série française sensationnelle

Série Mania, série Sentinelles

Les deux premiers épisodes de la série française Sentinelles, réalisés par Frédéric Krivine et Thibault Valetoux, ont été présentés en avant-première mondiale lors du festival Séries Mania à Lille, lundi 21 mars. Toute l’équipe était sur place pour évoquer la série, son objectif et les conditions de tournage, devant une salle comble.

Sentinelles retrace l’histoire de jeunes engagés dans l’armée française, au sein de l’opération Barkhane, et qui risquent leur vie au nom de la France. La série se déroule au Mali, dans la région de Mopti. Le 22ème régiment d’infanterie fait face à une embuscade terroriste dans le désert et ses conséquences seront terribles. La série est disponible le 5 avril prochain sur OCS.

Dans les coulisses de l’opération Barkhane

L’actualité de la série Sentinelles est saisissante. Alors que la guerre fait rage en Ukraine et que la France a annoncé en février dernier, par le biais de son Président Emmanuel Macron, le retrait de ses forces armées de l’opération Barkhane, la série présentée à Série Mania revient sur l’expérience de ces jeunes engagés dans les forces françaises au Mali.

La série prend donc place dans la région de Mopti au Mali et la section du lieutenant Anais Chollet (Pauline Parigot) est déployée dans le cadre de l’opération Barkhane. Soudain, le 22ème régiment d’infanterie fait face à une embuscade terroriste dans le désert. Les conséquences sont dramatiques tant pour les soldats français que pour la population malienne et ravivent les tensions entre les militaires et la population locale, qui accepte de moins en moins la présence française. Après une question du public lors du festival, les scénaristes montrent la complexité de décrire un pays où les groupes terroristes prolifèrent, l’armée française doit composer une partition complexe, dont l’enjeu est d’éviter la proclamation d’un califat au Sahel. 

Comprendre l’engagement des jeunes dans l’armée française

Sentinelles n’est pas une série de guerre, comme en témoignent les scénaristes Frédéric Krivine et Thibault Valetoux, lors d’une question posé par une spectatrice dans le public de Séries Mania. “La volonté était de faire une série sur la jeunesse multiculturelle française et l’engagement de ces jeunes pour la France“, argumentent-ils. Il s’agissait de “comprendre ce qui se cache derrière l’uniforme, d’aller chercher la spécificité de chacun en tant qu’être humain“. 

Il est important de préciser que Sentinelles ne s’inspire pas d’une histoire vraie. “La réalité nous intéresse uniquement pour ne pas être décalé par rapport à ce qu’on raconte, mais on ne fait pas de la réalité : on fait de la comédie humaine“, indiquent Frédéric Krivine et Thibault Valetoux au public. C’est tout l’avantage de réaliser une série au lieu d’un documentaire.

En 2015, lorsque l’idée a germé dans l’esprit des deux scénaristes, la France était le seul pays engagé dans cette OPEX (Opération Militaire à l’Extérieur de la France). Les scénaristes ne voulaient pas d’une série à l’américaine, surfaite et idéalisée. “Nous voulions adopter un angle différent des séries anglo-saxonnes, en ajoutant du sens à cette série, compte tenu du passé colonial de la France, qu’il ne faut pas oublier“, ajoute Frédéric Krivine.

Un tournage compliqué

L’équipe de Sentinelles a dû se préparer pour interpréter le rôle de soldats, chose qui n’est en rien évidente. Les acteurs ont pu s’appuyer sur l’aide théorique et pratique de l’armée française pour retranscrire au mieux la situation au Mali. Beaucoup de discussions ont eu lieu et l’important restait pour les scénaristes de garder une part de liberté.

Ce “rêve de gosse” s’est révélé difficile à jouer car cela nécessite d’être extrêmement précis dans son interprétation du personnage, témoigne l’acteur Louis Peres, révélé dans la série Germinal et Mental de France TV. Ainsi, pour apprendre les bases et le langage propre au domaine militaire, l’équipe s’est rendue pendant une semaine dans une caserne à Orléans pour s’imprégner de leur mode de vie, savoir manier les armes et comprendre l’importance du groupe et de l’amitié. 

Le tournage s’est ensuite étalé sur trois mois, au Maroc ce qui permet de retranscrire à l’écran des paysages magnifiques. Dès le premier épisode, le spectateur se sent écrasé par la chaleur de l’Afrique subsaharienne avec ses décors désertiques à perte de vue. Les conditions de tournage étaient particulièrement éprouvantes, entre tempête de sable et chaleur extrême. Mais cela a “donné du grain à l’image“, indique le réalisateur Jean-Philippe Amar.

La musique joue également un rôle important dans Sentinelles pour accompagner les scènes d’action, tout comme les passages très émouvants. Il y a eu des séances de tournages exclusivement consacrées à la musique, ce qui est assez rare en France, contrairement aux États-Unis, commente le compositeur Gilles Pézerat. 

L’armée, la “grande muette”

Faire une série qui est lien avec l’armée française n’est pas chose facile et il faut “faire un tri entre ce que les soldats pensent et ce qu’ils doivent dire“, indiquent Frédéric Krivine et Thibault Valetoux. 

Si la série tente de reproduire avec précision la vie des soldats français au Mali, ils sont confrontés a certains dilemmes moraux, qui sont souvent passés sous silence. Sans trop de délicatesse, Sentinelles ne rend pas compte des complexités politiques qui chamboulent la région du Sahel et tombe dans une forme de caricature de la “grande muette” et de sa relation avec les populations locales. C’est toutefois un parti pris assumé par les réalisateurs de la série.

Sentinelles concourt dans la catégorie Internationale du festival Séries Mania face à d’autres séries norvégienne, américaine, israélienne, belge… La série n’a pas remporté le prix mais elle a toutefois su conquérir le coeur des spectateurs, à en croire les sourires à la sortie de la salle. “J’ai beaucoup aimé les épisodes ! C’est une série qui présente un thème que nous n’avons pas l’habitude de voir, c’était très touchant” témoigne Alix, une étudiante lilloise, à la sortie de la projection.

Sentinelles est donc une série qui retrace la vie de femmes et d’hommes ordinaires qui s’engagent dans les forces armées françaises pour défendre leur pays. Sa sortie est prévue le 5 avril sur OCS et une deuxième saison est en discussion.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
5
J'ai hâte !
2
Joyeux
2
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
3
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.