En lecture
Sixième édition de Solid’Art, entre solidarité et culture

Sixième édition de Solid’Art, entre solidarité et culture

Solid'Art

Solid’Art, le Salon Solidaire d’Art Contemporain du Secours Populaire, revient à Lille pour une sixième édition particulière, placée sous le signe de la Covid. Du 18 au 20 septembre, une centaine d’artistes exposeront et vendront leurs oeuvres à l’Hôtel de Ville de Lille. Des ateliers seront aussi proposés. L’entrée du salon est gratuite et les fonds collectés permettront au Secours Populaire d’offrir aux enfants et aux familles en difficulté un meilleur Noël.

Réservez votre week-end ! Les 18, 19 et 20 septembre se tiendra Solid’Art. Pendant trois jours, 150 artistes, principalement régionaux, exposeront leurs oeuvres. Peinture, sculpture, street art, Solid’Art s’adresse aux amateurs d’art mais aussi à tous ceux qui souhaitent aider le Secours Populaire. Depuis la création du salon en 2015 à l’occasion du 70ème anniversaire de l’association, les cinq premières éditions ont permis de collecter près de 500.000 euros pour les familles en difficulté. Cette année, les fonds permettront de financer la campagne des “Pères Noël verts“, afin de pouvoir “offrir un Noël digne à de nombreux enfants et leurs familles“, explique Jean-Louis Callens, le secrétaire général du Secours Populaire du Nord. Pour aider l’association, rien de plus simple : acheter une oeuvre, dont le prix varie de 25 à 5.000 euros, ou faire un don.

Conférence de presse solid'Art
Conférence de presse pour Solid’Art à l’Hôtel de Ville, 2020. © Zoé Multeau

Covid’Art

Voilà donc le Secours Populaire et la Ville de Lille repartis pour une sixième édition assez particulière après le report de l’événement en raison de la crise sanitaire. Le défi de cette année : organiser le premier grand événement de Lille malgré les mesures de sécurité imposées. Pour la première fois, la foire ne se tiendra pas au Palais Rameau mais à l’Hôtel de Ville de Lille, accessible via la ligne 2 du métro.

Les stands prendront place dans la Grande Galerie et le Grand Carré Pierre Mauroy, soit au total 2.500 m² d’exposition. L’entrée du public se fera au pied du beffroi, face à la porte de Paris. Des masques et du gel hydroalcoolique seront mis à disposition pour les visiteurs. Il sera également possible de se faire dépister gratuitement grâce à des tests virologiques (PCR).

Une sélection d’artistes éclectique

Cette année, parmi les 150 artistes sélectionnés, on retrouve Hervé Di Rosa, parrain de l’édition. Bien connu de la métropole lilloise, il est l’auteur de la fresque de la gare Saint-Sauveur. Vous pourrez aussi rencontrer le pionnier du Street Art, Jef Aérosol, ou encore l’artiste engagé et provocateur Mimi The Clown – pour n’en citer que deux.

De nouveaux artistes sont aussi au rendez-vous. Il sera possible d’admirer le travail de Kelu Abstract, street artist dont les visages qu’il représente trouvent support sur des affiches dans la rue, sur les encombrants, mais aussi sur toile et papier. “Je me considère comme un artiste urbain. J’ai une technique de travail assez rapide“, détaille-t-il. Benjamin Carbonne, lui, utilise la peinture pour exprimer la violence. Peintre autodidacte, il proposera une performance vendredi 18 septembre à 18h30, accompagné du groupe L’ivrenoir.

Hervé Di Rosa - Le Peuple René - Commande de la Ville de Lille - Photographie Julien Sylvestre - DICOM-Ville de Lille
© Hervé Di Rosa – Le Peuple René – Commande de la Ville de Lille – Photographie Julien Sylvestre – DICOM-Ville de Lille

Des animations pour petits et grands

En parlant de performances, de nombreuses activités auront lieu tout au long du week-end. Le studio photo d’Olivier et Olivia “recrée un studio éphémère afin de vous transformer en peinture flamande à la Vélasquez“. Dans un style plus contemporain, Tay-M anime des ateliers participatifs : la Graffisterie vous emmènera sur les traces du Street Art et vous proposera une initiation aux techniques de réalisation. Vous pourrez également participer à la customisation d’une voiture Deux Chevaux : “un support ouvert à tous ceux qui veulent bien mettre leurs pattes sur ma deux pattes“, explique le propriétaire. Solid’Art, c’est aussi l’occasion de rencontrer les artistes, d’assister à des séances de dédicaces et à des performances en direct.

Un catalogue des oeuvres est disponible en ligne.

com solid'Art
Le studio photo Olivier et Olivia © Solid’Art
Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
  • From Saou to Wazemmes ! Rédactrice et trésorière au Pépère News depuis deux ans, je suis étudiante à l'Académie ESJ de Lille et en Sciences Politiques.

  • Entre l’Académie ESJ, et la licence AES, j'écris pour le Pépère News à mes heures perdues. De la politique, aux dernières tendances, j'aime porter la plume dans la plaie.

Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR