En lecture
Sunset and House, le combo gagnant du Touquet Music Beach Festival

Sunset and House, le combo gagnant du Touquet Music Beach Festival

Pour clôturer ce magnifique été, le Pépère News s’est rendu sur le festival du Touquet-Paris-Plage. Ambiance très summer, plage à perte de vue, golden hour à faire frémir les influenceuses, tout y était. La programmation a tenu ses promesses avec de très belles surprises. Débrief.

Une première journée réussie

Pendant deux jours, les artistes se produisaient non-stop de 17h30 à 2 heures du matin. Le festival débute donc ce vendredi en fin d’après-midi avec une atmosphère afterwork. Le soleil tape, les festivaliers commencent à arriver sur le site. Le set de Betical et de MAXYE se déroule sans soucis. Cette année, la house est de mise puisque la plupart des premiers artistes viennent de cet univers. Rien de mieux donc que d’être assis sur la plage, bière à la main en écoutant un petit son house.

Sunset au Touquet Music Beach Festival

Le soleil commence à se coucher, les photos fusent : il faut avouer que les couleurs sont splendides. C’est alors qu’arrivent Myd b2b et Boston Bun. Ça y est, la foule s’est levée et profite de la musique. Que ce soit avec le titre The Sun de Myd ou I don’t wanna dance de Boston Bun, les gens dansent, bougent, transpirent. Cette house singulière à le pouvoir d’entraîner notre corps sans même le vouloir. Ce fut l’un des très bons sets du festival.

Il est 22h30, c’est à Ofenbach d’entrer en scène. Le duo français chauffe directement le public avec Katchi, très bon choix. Ils enchaînent les grands succès de l’été tout en mixant avec leurs propres sons ce qui donne un résultat plutôt concluant. Quant à Kungs, qui suivait, le petit prodige a déjà tout d’un grand. Son set est rythmé, varié et surtout très musical. En effet, ce qui fait sa valeur ajoutée, c’est le grand nombre de cuivres, de percussions utilisé par le jeune DJ. Résultat : le public est conquis.

Kungs sur la scène du Touquet Music Beach Festival

Pour clôturer cette première journée, rien de mieux qu’un set d’1h30 dÉtienne de Crécy. L’un des papas français de la musique électronique fête ses 50 ans cette année. Durant ce set, il nous montre toute son expérience en alternant entre la techno, la house et même parfois un petit peu d’acid. C’est un pionner de la French Touch et à chaque représentation, on ne peut qu’être impressionné par son talent.

Un deuxième jour qui confirme

Les festivaliers, beaucoup plus nombreux, s’installent comme la veille sur le sable et profitent des premiers concerts. De 17h30 à 20h30, c’était respectivement MC BAK, FDVM et La Fine Équipe qui se sont produits. Comme pour le jour 1, on rythme le sunset avec de bons petits kicks. Plusieurs festivaliers à qui nous avons parlé ont été agréablement surpris de ces “petits noms” qui ont produit une musique éclatante.

C’est ensuite au tour d’Henri PFR d’entrer sur scène. Le jeune DJ belge de 23 ans est une figure montante de l’électro. Avec les décorations mises en place pour le festival, il nous a offert un set plein de drops explosifs à la Tomorrowland.

Henri PFR sur la scène du Touquet Music Beach Festival. Crédit : La Voix du Nord

Klingande, c’était le concert à ne pas rater ! Le groupe originaire de Croix a enflammé la scène durant près d’une heure et demi. La présence d’un saxophone et d’un violon en live a rajouté quelque chose en plus au set. Il nous  a fait voyager à travers les années en mixant les musiques de notre enfance. Le public est ensuite devenu fou lorsque les premières notes de Jubel, plus gros succès de Klingande, ont commencé à résonner. Le groupe nordiste a été notre chouchou de la soirée.

Pour clôturer le festival, les deux grosses têtes d’affiches Møme et Feder étaient très attendus. Entouré de sa bulle, Møme a le don de faire voyager ses fans à travers sa musique. Le jeune DJ réalise d’ailleurs un tour du monde afin de trouver l’inspiration et c’est au Touquet qu’il a atterri ce samedi 24 août pour enflammer le Touquet Music Beach Festival. Un peu de regrets néanmoins puisque de petits soucis techniques sont venus perturber son set.

La bulle de Møme sur la scène du Touquet Music Beach Festival. Crédit : Virgin Radio

Pour Feder, c’est un bilan mitigé que nous pouvons en tirer. Les avis des festivaliers sont très partagés. Pourtant le DJ originaire de Nice commence parfaitement son set. Les trente premières minutes sont entraînantes, dansantes mais petit à petit, les rythmes deviennent redondants et un petit peu lassants. Feder rattrape cependant le coup par la qualité de ses propres chansons notamment Breathe qui est une petite pépite.

Voir aussi

Nos coups de cœur

Si les deux jours ont été riches en musique, c’était le vendredi qu’il fallait absolument venir. Nous n’avons pu choisir entre deux artistes tellement ils ont été bons. L’un est un jeune prodige de la house française, tandis que l’autre est un collectif parisien qui s’exprime depuis plus de 10 ans, il s’agit respectivement de Bellaire et de la Mamie’s.

Le jeune producteur et dj Bellaire

Il est parisien, il n’a que 21 ans et depuis plus d’un an, son nom ne cesse de revenir. Bellaire nous vient tout droit de l’univers des prods. Il s’est mis récemment à la house et ça a été le déclic. C’est une musique très jazzy, très groovy qui nous fait danser à 100%.
Joueur de saxophone, de clarinette, le jeune DJ a plusieurs cordes à son arc. On a remarqué l’engouement général sur le festival puisque tous les festivaliers se sont levés et se sont rapprochés de la scène lorsque Bellaire est entré en scène. Pendant une heure, on a pas mal transpiré mais qu’est ce que c’était bon. Pour résumer, Bellaire c’est un mix qui lie la house, le jazz, la funk et le hip-hop, ouais, juste ça.

Le crew parisien La Mamie’s. Crédit : lamamies.com

La Mamie’s a été la grosse révélation de ce festival. Ce crew parisien est composé d’amoureux du vinyle. Ils nous ont offert un set complètement déjanté. Ils varient entre la deep house et le funk ce qui offre un résultat très groovy pour notre plus grand plaisir.
Notre idée c’est : from disco to techno” avouaient-ils aux Inrockuptibles lors d’une interview. Connu sur la capitale pour organiser des gros événements, cela a été un réel plaisir de voir le crew se produire sur une grosse scène.

 

Le Touquet Music Beach Festival, pour cette troisième édition, a été une grosse réussite. Plus de 20 000 festivaliers ont foulés le sable de la magnifique plage du Touquet. Une chose est sûre, on vous dit à l’année prochaine !

Crédit photo : Page Facebook – Touquet Music Beach Festival
Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page