En lecture
Une première très attendue pour l’ESBVA-LM

Une première très attendue pour l’ESBVA-LM

Samedi 5 octobre marquera le début de la saison 2019-2020 de Ligue Féminine de Basket (LFB). Parmi les douze meilleurs clubs de l’élite française se trouve les Guerrières de l’Entente Sportive Basket de Villeneuve-d’Ascq – Lille Métropole (ESBVA-LM), qui débuteront leur saison ce dimanche 6 octobre à Paris face à Roche-Vendée dans le cadre de l’Open LFB 2019. L’occasion de faire l’état des lieux pour cette nouvelle saison.

Une campagne 2018-2019 compliquée

Avant de s’occuper de cette nouvelle échéance, un coup d’œil sur l’année passée s’impose. Au niveau national, les Guerrières ont dû se battre afin de maintenir le club en première division. Ayant terminé dixième lors de la saison régulière, les joueuses ont sauvé leur place lors des playdowns. Le principe, les quatre moins bonnes équipes de la saison se disputent un “mini-championnat” où le dernier club descend en LF2. L’ESBVA-LM a réussi à se classer deuxième et donc assurer son maintien. En Coupe de France, on peut noter un beau parcours des Guerrières qui se sont inclinées 82-62 en quarts de finale face au club lyonnais de l’ASVEL, propriété de Tony Parker.

À l’échelon européen, là aussi ce fut très compliqué pour les Villeneuvoises. Qualifiées pour l’Euroligue, la Ligue des champions du basket, les joueuses ont eu un groupe très relevé dans lequel figurait un autre club français, Tango Bourges Basket, et l’ogre russe Ekaterinbourg. Les Guerrières n’ont pu finir que septième sur huit, ratant pour un petit point la place de consolation permettant d’être reversé en Eurocoupe.

Vous l’aurez bien compris, l’ESBVA-LM ne participera à aucune compétition européenne cette saison et devra se contenter du championnat et de la Coupe de France. Mais qui sait, cela pourra permettre sans doute de rebondir et trouver une motivation supplémentaire afin de retrouver le parfum de l’Europe.

Un effectif déjà amoindri par des blessures

Pour le coach Rachid Meziane et son assistante Ljubica Drljaca, l’effectif mis à disposition a beaucoup changé par rapport à l’année précédente, mélangeant expérience et jeunesse. Mais tout ne se passe pas comme prévu car le technicien n’a jamais eu la chance d’avoir son effectif au complet. 

La nouvelle arrivante, Kariata Diaby (à gauche), prometteuse pivot, s’est rompue le ligament croisé antérieur du genou avec la Côte d’Ivoire en match de préparation à l’Afrobasket 2019. Sa saison est sans doute terminée même si un retour en toute fin de championnat peut être envisageable.

Le deuxième pépin concerne l’ailière Lorraine Lokoka (à droite), qui souffre d’une tendinite à la rotule. Son retour devrait néanmoins s’effectuer pour le premier match de la saison. Enfin, la jeune pivot Stecy Montabord s’est fait détectée une malformation cardiaque. Elle sera opérée courant octobre et doit déjà mettre un terme à sa saison.

L’effectif 2019-2020

Meneuses de jeu : KB Sharp (USA, 38 ans, arrivée de Bourges), Lisa Berkani (FRA, 22 ans, arrivée en cours de saison en 2018)

Arrières : Johanne Gomis (FRA, 34 ans, au club depuis 2013); Zoé Wadoux (FRA, 18 ans, formée au club)

Ailières : Lorraine Lokoka (FRA, 30 ans, de retour à l’ESBVA), Keisha Hampton (USA, 29 ans, rejoint le club en provenance de Gérone) Fayzat Dzumoi (FRA, 18 ans, produit du centre formation)

Ailière forte : Courtney Hurt (USA, 29 ans, arrivée cet été de Mondeville)

Voir aussi
Adrien Quatennens

Pivots : Christelle Diallo (FRA, 26 ans, deuxième saison au club), Kariata Diaby (CIV, 24 ans, arrive de Landerneau), Rachelle Hollivay (USA, 26 ans, joker médical jusqu’au 10 décembre), Stecy Montabord (FRA, 18 ans)

Dans cet effectif, on peut remarquer l’arrivée de petites pépites du centre de formation dont les deux championnes d’Europe U16 en 2017 : Zoé Wadoux (dans le meilleur cinq de la compétition) et Fayzat Dzumoi. Il faudra regarder de près les performances de Wadoux (à gauche) qu’on annonce comme la future Marine Johannès.

On note également l’arrivée de joueuses d’expérience comme KB Sharp à la mène ou encore Keisha Hampton à l’aile. La capitaine et internationale française, Johanne Gomis (à droite) devra mener tant offensivement que défensivement l’équipe. Lisa Berkani aura, quant à elle, une très belle carte à jouer dans la création et l’animation offensive.

Une pré-saison satisfaisante

Malgré les nombreux problèmes, la préparation s’est soldée par un bilan positif de 4 victoires pour 3 défaites. Parmi tous ces matchs, les Guerrières ont effectué un des trois Pré-open organisés par la LFB le week-end du 21 septembre. Dans ce tournoi où se regroupaient trois autres équipes de l’élite, l’ESBVA-LM ont fait bonne impression face aux championnes en titre : le Lyon ASVEL féminin. Les joueuses de Meziane ne se sont inclinées que de deux petits points (80-78).

L’équipe victorieuse lors du dernier match de préparation face à Namur (BEL), 72-58

Vous l’aurez donc compris, l’entrée en matière des Guerrières sera très intéressante à suivre face à une très sérieuse équipe de Roche Vendée, équipe qui avait participé aux playoffs l’an passé. Un très bon test pour commencer, ce dimanche 6 octobre, à Paris, à 18h30.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page