En lecture
Une réouverture des écoles à Lille le 14 mai ?

Une réouverture des écoles à Lille le 14 mai ?

Ecole Pantigny Oignies

Le président de la République l’a annoncé le 13 avril dernier lors d’un discours télévisé : la réouverture des écoles françaises aura lieu progressivement à partir du 11 mai. Depuis, les conditions de cette réouverture se sont précisées et Martine Aubry a annoncé comment s’organisera le déconfinement à Lille. Le Pépère News vous explique comment la réouverture des écoles va se dérouler dans la capitale des Flandres et revient sur l’organisation de cette “rentrée” avec des témoignages de parents d’élèves.

La mairie de Lille et les services de l’Éducation nationale du Nord l’ont annoncé : les enfants pourront de nouveau être accueillis dans les écoles à partir du jeudi 14 mai. Mais depuis quelques semaines déjà, directeurs et enseignants passent des coups de fil en série pour organiser la réouverture des écoles dans de bonnes conditions sanitaires.

Pour cela, une limite de dix enfants maximum par classe. Concernant les maternelles, un retour à l’école “pourra être envisagé à partir du 25 mai” pour les élèves en grande section. Les écoles élémentaires rouvriront, elles, le 14 mai sur la base du volontariat. L’accueil périscolaire sera mis en place à partir de ce jeudi mais uniquement le soir de 16h30 à 18h30. Pour les parents désireux d’un accueil le matin, il faut le faire savoir les 14 ou 15 mai pour qu’il puisse “éventuellement être organisé à partir du 18 mai”.

Comment la réouverture des écoles va pouvoir s’opérer ?

Afin de créer des groupes de dix élèves maximum par classe, directeurs d’école et enseignants ont dû appeler les parents d’élèves pour savoir s’ils souhaitaient que leurs enfants retournent à l’école le 14 mai. À partir de ces informations, il a fallu organiser les groupes et ensuite rappeler les parents pour les informer de la possibilité ou non d’accueillir leurs enfants.

Dans le cas où plus de dix parents dans une même classe ont déclaré vouloir le retour à l’école de leur enfant, ce sont les élèves des parents à professions prioritaires (personnels soignants, de secours et d’assistance, fonction publique locale, commerçants, enseignants, travailleurs sociaux), les élèves dont les deux parents ne peuvent pas faire du télétravail et les enfants ayant décroché scolairement pendant le confinement qui sont prioritaires. Ainsi, tous les élèves ne pourront pas forcément être accueillis en classe.

Salle de classe
Les salles de classe ont dû être réaménagées afin que les bureaux des élèves soient à une distance suffisante pour éviter la propagation du virus. © Wokandapix (Pixabay)

Néanmoins, dans certaines écoles, peu d’élèves dont les parents souhaitaient le retour à l’école ne pourront pas être accueillis. Ainsi, la fille de Domitille Smith, mère au foyer, retournera à l’école le 14 mai, malgré le fait qu’elle ne soit pas prioritaire, puisqu’ils ne seront que six dans sa classe. D’après Domitille, “peu de parents ont demandé à remettre leurs enfants à l’école”. Mais, d’après le témoignage d’une amie, “les enseignants auraient peut-être essayé de dissuader” les parents de remettre leurs enfants à l’école. On aurait fait comprendre à la maman que les enfants “ne feront que de l’étude, qu’ils s’ennuieront et qu’ils seraient mieux chez eux”.

Pour d’autres, ils ont eu la chance d’être prioritaires, puisque les filles de Florent Cardon pourront retourner en classe jeudi alors que certaines de leurs amies devront rester chez elles. Florent travaille dans un hôpital, ses filles ont donc “la chance d’être parmi les dix élèves de la classe” à être admis alors que “70% des parents de l’école souhaitaient un retour en classe de leurs enfants”. La plus petite n’a d’ailleurs pas pu être admise à la crèche par manque de place, malgré son statut prioritaire.

Enfant école
Les enfants des personnels soignants étaient déjà accueillis dans les écoles si leurs parents le souhaitaient. Leur accueil se poursuivra mais un retour à l’école d’origine sera désormais priorisé. © Aurélie Luylier (Pixabay)

Facile aussi de s’y perdre entre les différents coups de fil, à la fois pour les enseignants, les directeurs d’école et les parents d’élèves. Entre parents qui ne sont pas sûrs de garder leurs enfants à la maison et discours divergents entre enseignants et directeurs, l’organisation de cette réouverture des écoles s’avère complexe. Domitille confie avoir d’abord entendu que sa fille pourrait être admise en classe, puis que la place manquait pour l’accueillir, et finalement la directrice lui a annoncé qu’elle pourra venir à l’école tous les jours à partir du 14 mai. Florent, lui, a reçu les informations “au compte-goutte par mails successifs tous les deux/trois jours”. Il estime cependant que les services de la mairie et de l’école “ont fait au mieux” pour la réouverture des établissements avec le cahier des charges strict qui leur a été demandé de respecter.

Que deviennent les élèves qui restent chez eux et les maternelles ?

Pour les élèves qui resteront chez eux, par choix ou par manque de place à l’école, les cours en ligne continueront. Dans le cas de la classe de CM1 de la fille de Domitille, c’est leur maître habituel qui continuera à faire des vidéoconférences et à donner des cours et devoirs en ligne, alors que les élèves à l’école auront classe avec une autre maîtresse. En effet, leur maître étant une personne à risque, il ne participera pas à la réouverture des écoles le 14 mai. Les élèves de cette classe auront alors un enseignement différent s’ils restent chez eux ou vont en classe, puisque la “maîtresse remplaçante a décidé de faire son propre programme”.

La réouvertures des écoles maternelles n’est, elle, pas prévue avant le 25 mai. Et seuls les élèves de grande section pourront éventuellement de nouveau faire classe en présentiel. Florent, dont l’une des filles est en petite section, n’a reçu aucune information concernant un potentiel retour à l’école. Les parents restent dans le flou et ne savent même pas si l’école maternelle rouvrira avant septembre.

Comment assurer la sécurité sanitaire à l’école ?

Marquage au sol école
Des marquages au sol à l’entrée des établissements scolaires permettront de garder la distance nécessaire entre chacun. © zigazou76 (Flickr)

Désinfection, distanciation sociale et lavage de mains, voici les ingrédients clés pour une réouverture des écoles en toute sécurité. Afin d’éviter au maximum la transmission du virus entre foyers, des précautions sont prises. L’accueil et la sortie seront échelonnés en fonction des classes pour éviter un attroupement devant les établissements scolaires et les lavabos puisque les enfants devront se laver les mains à chaque entrée et sortie de classe. Les récréations aussi se feront à des heures différentes. Le personnel éducatif devra porter un masque mais les élèves en seront dispensés.

Au sujet du repas du midi, la cantine ne pourra pas avoir lieu comme à l’habitude : les enfants mangeront des repas froids au réfectoire ou en classe si la distanciation sociale n’y est pas possible. Les informations que les parents ont reçues jusqu’ici indiquent que des pique-niques seront fournis par la ville puisqu’on ne leur a pas demandé d’apporter leur propre repas. Une interrogation persiste cependant concernant le cartable. Florent attend encore d’avoir une information claire à ce sujet puisqu’il ne sait pas si ses filles devront venir en classe avec leurs propres matériels ou si tout sera fourni sur place comme il l’a entendu dire.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre