Unorthodox, la nouvelle série bouleversante de Netflix

Unorthodox

Unorthodox devait réaliser sa première mondiale lors de l’édition 2020 du Festival Séries Mania. Malgré le fait que l’événement soit annulé suite à la pandémie de Covid-19, la mini-série a fait ses débuts sur Netflix le 25 mars dernier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il faut absolument lui donner sa chance.

Immersion dans la communauté juive ultraorthodoxe de New-York

Esty a 19 ans et vit dans le quartier de Williamsburg dans l’arrondissement de Brooklyn. Elle fait partie de la communauté hassidique Satmar originaire de Hongrie. Réputés pour leurs pratiques radicales, les Juifs hassidiques tentent de couper tout lien avec la culture moderne. Leur pratique religieuse est très stricte et rigoureuse. Peu après son mariage arrangé, Esty fuit sa communauté et part pour Berlin. Elle découvre alors un monde totalement différent du sien. Elle s’accroche à la musique pour construire sa nouvelle vie. Son mari, Yanky, part à sa recherche pour la convaincre de revenir.

On suit alors deux Esty totalement différentes. Grâce à de nombreux flashbacks, on observe une Esty qui obéit aux règles de sa communauté sans ne jamais rien dire. Mais, petit à petit, elle déchante et tire la sonnette d’alarme. En parallèle, Esty réapprend à vivre à Berlin, sur les lieux qui ont détruit sa communauté. Inspirée des souvenirs de l’écrivaine Déborah Feldman, la série parvient à opposer deux atmosphères très distinctes grâce au travail admirable des costumiers mais aussi de la photographie.

Netflix Unorthodox
©Netflix-Anika Molnar

Pari réussi pour Anna Winger

Après Deutschland 83, Anna Winger revient encore une fois avec une belle création. C’est d’autant plus remarquable car la série est presque entièrement tournée en yiddish, langue parlée par les communautés juives d’Europe. Depuis la Seconde Guerre mondiale, elle est quasiment en voie de disparition. Seules quelques communautés la pratiquent, comme à Williamsburg. Pour réaliser cette prouesse, la production a engagé Eli Rosen, spécialiste de la culture yiddish. C’est lui qui a coaché les acteurs en yiddish, a décrit les traditions communauté Satmar. La représentation de cette dernière était donc authentique et fidèle à la réalité.

Le casting a également fait un travail remarquable. Les personnages principaux sont brillamment interprétés. Esty est jouée par la jeune actrice israélienne Shira Haas. Talentueuse, elle saisit la complexité du personnage et parvient à jouer deux personnes quasiment opposées. Amit Rahav interprète son mari, Yanky. Stupéfiant dans son rôle, il accapare l’attention du spectateur et impressionne par sa justesse. Une série novatrice à voir impérativement.

Dans le reste de l’actualité, le nouveau concurrent de Netflix fait son arrivée en France. 

Rédacteur(s)

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre