En lecture
Victor Osimhen, à toute allure

Victor Osimhen, à toute allure

Élu joueur du mois de septembre, Victor Osimhen réalise un début de saison canon. Avec 8 buts et 2 passes décisives en 12 matchs toutes compétitions confondues, le buteur lillois impressionne et fait déjà partie des attractions de notre Ligue 1. Mais tout n’a pas toujours été facile pour le jeune Nigérian. Retour sur le parcours de ce joueur hors norme.

 

Non, Victor Osimhen n’a pas toujours foulé les pelouses impeccables de Ligue des Champions. Né en 1998 dans une famille de 7 enfants, il a grandi à Lagos à quelques mètres d’une des plus grandes décharges du monde : Olusosun. Le jeune Nigérian perd sa mère à l’âge de 6 ans et doit alors vendre des bouteilles d’eau entre les voitures dans les bouchons de Lagos dans l’espoir d’acheter à manger. Il s’est d’ailleurs confié à France Football sur cette période :

Il fallait survivre donc on s’est serré les coudes. Le soir, on se retrouvait tous et on rassemblait l’argent sur la table. On donnait tout à notre grande sœur et elle faisait à manger et organisait tout.”

Le football lui a permis de sortir de son quotidien et il intègre l’Ultimate Strickers Academy après avoir rafistolé de vieilles chaussures de football trouvées dans une décharge.

La sélection U17 comme tremplin

La carrière d’Osimhen décolle en 2015, lorsqu’il est sélectionné pour la Coupe du Monde des moins de 17 ans. Le sélectionneur Nigérian Emmanuel Amunike, légende locale, lui fait confiance et l’installe dans son équipe. Le jeune Victor inscrit 10 buts (record de la compétition) et permet à son équipe de remporter le titre mondial. Ses bonnes performances lui valent l’intérêt de grands clubs. En effet, Arsène Wenger insiste pour faire venir le nigérian à Arsenal mais ce sera finalement le club allemand de Wolfsburg qui raflera la mise.

Arrivé en 2017 en Allemagne avec un statut de grand espoir, Victor Osimhen peine à s’imposer Outre-Rhin. Opéré du genou quelques semaines après son arrivée et en manque de repères dans un football allemand qui lui convient peu, sa saison est décevante. Un an et demi après son arrivée, Wolfsburg décide donc de le prêter et c’est le club belge de Charleroi qui flaire le bon coup. Dès le début de saison, Osimhen montre un tout autre visage que celui qu’il affichait à Wolfsburg. Rapide, technique, efficace, le jeune buteur ne met pas longtemps à convaincre en Jupiler League. 20 buts toutes compétitions confondues, dont le but le plus rapide de l’histoire du Championnat belge après neuf secondes, Osimhen lance définitivement sa carrière.

Le LOSC tire le gros lot

Suite à sa superbe saison, Osimhen ne manque pas de prétendants. Il choisit cependant le temps de jeu au prestige et s’engage avec le LOSC contre une indemnité d’environ 12 millions d’euros.

Voir aussi

L’adaptation dans son nouvel environnement est éclair : un doublé dès la première journée de championnat. Le virevoltant droitier ne s’arrête pas là puisqu’il inscrit en tout 8 buts et délivre 2 passes lors de ses 12 premiers matchs. Co-meilleur buteur de Ligue 1, Osimhen impressionne et attire la convoitise de nombreux grands clubs. Il sera néanmoins compliqué pour les Lillois de conserver leur pépite. Mais si le joueur confirme son excellent début de saison, le LOSC devrait toucher un certain pactole l’été prochain. Le directeur sportif du club, Luis Campos, l’a d’ailleurs confirmé à Sky Sport :

“Si tout est normal à la fin de saison, il y aura un gros transfert pour lui parce qu’il est comme un chat. Vous savez, si vous avez un chat et que vous lui donnez une balle ! Il est incroyable. Dans les 20 derniers mètres, il attaque chaque ballon. Tous les ballons. Comme un chat”.

Arrivé pour combler les manques offensifs suite au départ de Nicolas Pépé à Arsenal, Osimhen fait figure de nouvel homme fort du LOSC, et on espère que cela va durer.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
2
In Love
0
Not Sure
1
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page