En lecture
Vie nocturne : Martine Aubry annonce les nouveaux horaires de fermeture des bars et restaurants lillois

Vie nocturne : Martine Aubry annonce les nouveaux horaires de fermeture des bars et restaurants lillois

Terrasses à Lille © OTCL Lille / Laurent Ghesquière

Après l’annonce de Jean Castex sur l’avancée de la levée du couvre-feu au 20 juin, Martine Aubry fixe de nouveaux horaires de fermeture des bars et restaurants Lillois. Trouver un équilibre entre les festivités des riverains et la tranquillité de la ville, tel est l’objectif de la maire. Elle compte créer un Conseil de la nuit à la rentrée 2021.

Les bars et restaurants étant fermés depuis fin octobre dernier pour raisons sanitaires, leurs restaurateurs anticipent la percée de liberté des beaux jours. Avec la réouverture des terrasses du 19 mai puis celle des salles intérieures du 9 juin, les lillois profitent de plaisirs retrouvés. Et le plaisir va s’étendre dans la nuit car le Premier ministre Jean Castex a annoncé mercredi la levée du couvre-feu de 23h à partir de ce dimanche 20 juin. Le timing est précis : pas de limite pour la fête de la musique.

De nouveaux horaires de fermeture

Néanmoins, la maire de Lille compte bien imposer un encadrement de la vie nocturne, de la temporalité à la gestion de l’espace riverain. Martine Aubry souhaite “le bon équilibre entre une vie nocturne qui doit exister, la réalité économique des bars et restaurants, l’attractivité de la ville d’une part et la tranquillité des riverains d’autre part”. La sérénité sonore des habitants varie selon l’occupation des terrasses ou des intérieurs des établissements. Un échange avec les professionnels de l’UMIH (Union des métiers de la restauration et de l’hôtellerie) et du GNI (Groupement national des indépendants hôtellerie et restauration) a permis de s’accorder sur des heures de fermetures temporaires et uniformes :

Concernant les horaires de fermetures en intérieur :

  • 1h du dimanche au mercredi
  • 2h du jeudi au samedi

Pour les horaires de fermeture en terrasses :

  • 23h du dimanche au mercredi
  • 00h00 du jeudi au samedi

Les restaurateurs ferment leurs établissements au public aux horaires indiqués ci-dessus, cela signifie que le dernier client doit évacuer à ces heures au plus tard.

Martine Aubry le 16/06 à Lille ©Alicia Gourlan / pépère news
Martine Aubry et Jacques Richir le 16 juin à Lille. © Alicia Gourlan / Pépère News

Certains établissements contribuent à la “mauvaise image des bars”

Ces mesures ont pour objectif de favoriser les jeunes et la rentabilité économique de la restauration. Or, ce mix peut provoquer des abus, à la fois de certains riverains et restaurateurs. Les premiers pourraient ne  pas respecter les gestes barrières et le port du masque. Les seconds pourraient vendre de l’alcool aux consommateurs debout, ce qui est interdit. Martine Aubry pointe du doigt ces comportements qui mènent à une “mauvaise image des bars”. Au-delà des dégâts sanitaires, la nuisance sonore impacte l’attractivité de rues comme Solférino ou Masséna. La maire regrette une rue Saint-André autrefois familiale, condamnée à une désertification pour cause de nuisances sonores. C’est ainsi que la piétonnisation de quelques rues peine à s’appliquer sous la menace des pétitions de voisinage. La maire insiste sur son désir de cohabitation des habitants: “Je pense qu’on peut vivre ensemble et respecter les règles. Il peut y avoir des bars dans un quartier où il y a des familles”.

“Je pense qu’on peut vivre ensemble et respecter les règles. Il peut y avoir des bars dans un quartier où il y a des familles” -Martine Aubry

Sans oublier l’improvisation de certains bars en boîtes de nuit : un trou dans la raquette anti-Covid laissant l’été dernier un goût amer aux discothèques professionnelles. Aujourd’hui, les mesures en vigueur ne les avantagent pas et un nouveau changement de statut devient délicat. En juillet, la situation pourrait évoluer. Bien sûr, Martine Aubry insiste sur le caractère marginal de ce mauvais comportement. Mais s’il y a autorité à prouver, la maire menace d’imposer des fermetures administratives. Quinze établissements lillois ont été contraints à fermer jusqu’à maintenant.

A L'Huitrière © L'Huitrière / Philippe Macquet
A L’Huitrière, restaurant à Lille. © L’Huitrière / Philippe Macquet

Un sens des responsabilités des patrons est relevé. Pour une meilleure gestion des foules, certains préconisent la sortie des bars par paquet de personnes au lieu de tous à la fois. La dispersion s’opère également lorsque le restaurateur rappelle que le stationnement devant l’établissement est interdit.

Retour fracassant de la fête de la musique

En vue de la fête de la musique lundi 21 juin prochain, la levée du couvre-feu inquiète. Les heures de fermeture des bars et restaurants entreront en application le même jour. Martine Aubry, avec l’accord du préfet, annonce que la musique amplifiée sera interdite de diffusion sur la voie publique. Or, les attroupements se formeront immanquablement. La maire accuse des directives gouvernementales “contradictoires” et calculées autour de cet évènement. Normalement, les attroupements ne doivent pas excéder 10 personnes. Mais les restaurateurs adoptent une politique responsable à l’approche de cette célébration. C’est ce qu’affirme l’UMIH Hauts de France le 18 juin sur Facebook : “Les responsables de ces restaurants s’assureront également que les activités musicales visées ne donnent pas lieu à des regroupements aux abords des établissements”. 

Un nouveau Conseil de la nuit

Afin de discuter de l’harmonie nocturne de la Ville, la municipalité ouvre un Conseil de la nuit à partir de la rentrée 2021. C’est un régulateur des effets négatifs sur la tranquillité publique et des activités économiques de la ville en période nocturne. Celui-ci comprendra une Charte de la vie nocturne associant les envies des professionnels, des associations et des noctambules concernés. Les décisions se prendront au regard des commissions de régulation qui veillent à la médiation des habitants et riverains. Pour le moment, les horaires de fermetures sont éphémères, inscrits dans le cadre d’une expérience jusqu’à la fin de l’année 2021. Les élus établiront au cours de cette période un bilan de ces horaires de fermeture.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
2
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
  • Cheffe de rubrique de Vivre à Lille au Pépère News. Etudiante en L2 Histoire option académie ESJ. Sinon entre l'actu rap et internationale

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.