En lecture
Viktor Vincent : “Je lis dans les pensées mais toujours avec la permission”

Viktor Vincent : “Je lis dans les pensées mais toujours avec la permission”

Viktor Vincent est un mentaliste d’origine valenciennoise. Star des émissions d’Arthur sur TF1, il joue son spectacle “Mental Circus” au théâtre de la Tour Eiffel à Paris. Avec sa devise “Un mystère est plus précieux qu’un secret”, il emmène le public dans l’univers de cinq illusionnistes américains des années 1930. Après un show laissant l’audience bouche bée, l’artiste s’est confié au Pépère News. 

Pépère News : Comment êtes-vous devenu mentaliste ?

Viktor Vincent : On le devient en effet. Je n’ai pas de don surnaturel. J’ai appris avec un mentor, qui s’appelle Daniel Miraskill et qui était lui-même de Valenciennes. Il m’a appris ce métier. C’est au fur et à mesure des expériences que l’on fait. On apprend tout seul, on apprend avec les autres. On apprend de ses erreurs, des erreurs des autres. Et puis un jour, on se retrouve sur scène à faire un spectacle.

Ce n’est pas un don. Tout est complètement rationnel. Quand je dis quelque chose, je sais pourquoi je le dis. J’ai des techniques qui me permettent de faire presque “apparaître” des informations dans mon esprit, d’avoir les clés pour aller les chercher. Quand je devine le prénom de la mère de quelqu’un, je ne ressens pas une “vibration médiomnique” qui me dit que sa mère s’appelle Chantal par exemple. Il y a tout un scénario, une mise en condition pour aller extraire l’information. J’utilise plein de choses. Je laisse parfois entrevoir certaines techniques que j’utilise : les petits gestes etc. Ce ne sont pas toujours les vraies techniques non plus parce que je veux garder une part de mystère. Et puis je garde tout ça pour moi.

“Ce n’est pas un don. C’est de l’illusion”

Comment définissez-vous le mentalisme ? 

Le mentalisme, c’est un art du spectacle. C’est de l’illusion. Je dis toujours que c’est un mélange de choses rationnelles pour créer des choses qui semblent irrationnelles. Comme la magie, c’est toujours un mélange d’astuces, illusions, suggestions, psychologie, statistiques, mémoire, mnémotechnie, hypnose, calcul…

Quelle est la différence entre un médium, un magicien et un mentaliste ?

Un médium va prétendre avoir des pouvoirs surnaturels. Un magicien va jouer avec des choses concrètes, comme couper sa femme en deux par exemple. Un mentaliste va jouer avec des choses abstraites, comme avec les pensées. Les magiciens et les mentalistes font partie de la même famille, nous sommes de la famille des illusionnistes. Les médiums c’est autre chose, et je ne suis pas médium.

“Offrir un grand divertissement”

Vous êtes-vous déjà servi de vos techniques pour deviner les cadeaux que vous alliez trouver sous votre sapin ?

Le plus difficile, ce n’est pas de deviner les cadeaux que l’on va avoir. Ça je n’en ai pas envie, j’ai envie d’avoir ma surprise. Par contre, ce qui est difficile, c’est de trouver les bons cadeaux à faire aux autres. J’essaye de deviner mais je fais un peu comme tout le monde, je me débrouille.

Et avez-vous trouvé le code du coffre-fort d’Arthur pour acheter vos cadeaux de Noël cette année ?

(Rires) Non non, il m’a donné le code depuis longtemps. Je me sers quand je veux.

Présentez-nous votre spectacle.

Ce qui est important, c’est d’offrir un grand divertissement, pour tout le monde. De transmettre de l’émotion, même à tous ceux qui n’ont rien à faire du mentalisme et qui d’ailleurs n’aiment pas ça ou qui n’auraient jamais eu l’idée d’aller voir un spectacle comme ça.

Dans le spectacle, il y a des histoires, il y a du récit, de la musique. On croise Chaplin, on croise Alfred Hitchcock, on croise des artistes qui sont inconnus du grand public mais qui ont quand même marqué leur époque. Parce que je pense que nous marquons tous notre époque. Même si l’on ne se souvient pas de vous, tout ce que vous aurez fait dans votre vie continuera d’exister. Ce que j’aime, c’est regarder le passé avec respect et enthousiasme.

“Une connexion avec ceux qui viennent voir ce spectacle”

Ce spectacle, c’est avant tout un partage, une connexion avec ceux qui viennent le voir. C’est un spectacle interactif, mais où je ne force personne. Je lis dans les pensées mais toujours avec la permission, toujours avec un très grand respect de tout le monde. Je veux que tout le monde se sente bien, je reçois les gens sur scène comme chez moi. Et quand on reçoit des gens chez soi, on a envie qu’ils repartent avec le sourire et qu’ils en gardent un bon souvenir.

Retrouvez Viktor Vincent au théâtre de la Tour Eiffel à Paris, et en tournée en province. Découvrez son talent sur sa page Instagram

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR