En lecture
Yvan Attal et son chien Stupide laissent perplexe

Yvan Attal et son chien Stupide laissent perplexe

Le 30 octobre dernier sortait le sixième film réalisé par Yvan Attal. Si ses précédentes réalisations nous avaient plutôt conquis, Mon chien Stupide nous laisse dubitatifs.

Un mâtin napolitain au cœur des tensions familiales

Mon chien Stupide, c’est un peu la continuité de Ma femme est une actrice et Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Henri Mohen (Yvan Attal), écrivain de renom ayant remporté de nombreux prix littéraires il y a 25 ans, s’ennuie à mourir. Vivant dans une grande maison luxueuse avec sa femme Cécile (Charlotte Gainsbourg) et ses 4 enfants, il n’arrive plus à écrire. Son problème de la page blanche, il le reproche à sa vie de famille. Selon lui, il aurait réussi à écrire de nombreux autres romans tous aussi bons que le premier sans sa femme et ses enfants. Il regrette tout ce qu’il a construit. Leur vie de famille bascule lorsque, un soir de forte pluie, un immense chien fait irruption dans leur maison. Mal élevé, obsédé et massif, le chien Stupide va bouleverser toute la maisonnée.

Crédit photo : allocine.fr

Le one-man show d’Attal ?

Tout au long du film, accompagné de son fidèle acolyte Stupide, Henri va tout faire pour se retrouver seul. Il y réussit petit à petit grâce aux maladresses de son chien, mais aussi par ses remarques cinglantes. Si ses blagues sont omniprésentes, elles deviennent très vite lassantes. Pire même, on a l’impression que le film est construit autour de ses blagues mais qu’il n’y a rien d’autre à part cela. Les dialogues entre lui et ses enfants sont très souvent plats, prévisibles et sans grand intérêt.

On ne peut pas dire qu’ils jouent mal : Yvan Attal est fidèle à lui-même, Charlotte Gainsbourg transmet une très grande émotion, Panayotis Pascot se débrouille très bien. Très vite, Henri devient l’homonyme de son premier roman intitulé “Tyran”. Les seuls moments où l’on ressent une réelle complicité, ce sont les scènes qu’il joue avec sa compagne dans la vraie vie, Charlotte Gainsbourg. Mais même là, on sent le cliché à plein nez, à l’image de la scène où les deux parents fument un joint appartenant à leur fils. Déjà vu et revu, pas très original donc.

On ne peut pas dire que Mon chien Stupide est un mauvais film. On passe un bon moment au cinéma en allant le voir. Mais si vous pensez vous fendre la poire en ayant 18 à 25 ans, vous risquez d’être déçus. Blagues de quadragénaires à gogo et faux rythme, voilà surtout ce qui attend dans les salles sombres.

 

Voir aussi

 

 

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page