La Bouquinerie du Sart, une initiative sociale et solidaire

Intérieur Bouquinerie du Sart

Née il y a maintenant 6 ans, La Bouquinerie du Sart est une librairie d’occasion qui aide les personnes sans domicile fixe à se réinsérer dans la vie professionnelle. Située dans le quartier du Sart, à Villeneuve d’Ascq, elle propose livres, CD, DVD et vêtements de seconde main à prix cassés, mais surtout un avenir stable à ses employés.

“Sociale”, “solidaire”, “humaine”. Voilà les mots qui conviennent le mieux pour décrire ce lieu, qui représente bien plus qu’une librairie. Cette entreprise associative s’est développée sur la base d’un constat alarmant : il n’existait pas, en 2018, de solution d’hébergement d’urgence sur Lille et ses alentours. Alors bénévole chez Emmaüs, Vianney Poissonnier (fondateur de la Bouquinerie du Sart) s’est confronté à la saturation des centres d’hébergements existants et à la détresse. On lui émet alors une solution : aider ces personnes à obtenir un logement social classique pour libérer des places et créer un cercle vertueux.

Un système vertueux et une équipe bien composée

Inspirée d’Emmaüs et du Relais, l’entreprise ne compte pas moins de 24 employés. Une douzaine en insertion, qui tourne chaque année, et une seconde moitié d’accompagnateurs et de vendeurs. Le principe est simple, une formation sur 1 an, basée sur trois axes : être bon camarade, fiable et professionnel. Tout ceci afin de permettre au mieux de rebondir sur un autre métier après. Les employés reçoivent une formation quotidienne en manutention (tri et collecte quotidienne des livres).

Outre l’initiative interne, la Bouquinerie a aussi pour vocation de permettre à tout le monde de se faire plaisir en achetant des produits de seconde main : 2 à 4 € le livre, 1 à 3€ les CD et DVD.

La bouquinerie vous propose aussi son café solidaire “Albert“. Il est ainsi possible de s’y installer pour lire sa dernière trouvaille littéraire ou simplement venir étudier. Le café et le thé sont à 1€, et le wifi est gratuit.

“Une grande famille”

Depuis 2018, plus de 60 personnes ont pu bénéficier de cette initiative solidaire. L’objectif est que chacun d’entre eux trouve une situation professionnelle pérenne. Certains arrivent avec des idées très précises, tandis que d’autres ont besoin de les clarifier, comme cette jeune employée qui ne souhaite pas être nommée :  “avant d’arriver à la bouquinerie, j’étais à Emmaüs. Je n’avais pas encore d’autorisation de travail “. Désormais, elle se projette dans un emploi de service à la personne, car elle a pu découvrir ce métier par des témoignages. L’équipe développe son réseau afin de permettre à chaque employé de trouver sa voie : stages ou entretiens, tout est mis en œuvre pour créer des vocations.

J’ai l’habitude de dire que même s’ils/elles ne restent qu’un an, la bouquinerie c’est avant tout une grande famille” nous confie V. Poissonnier, au détour d’une étagère. “Ce sont des bouquinistes à vie, ils peuvent revenir s’ils sont à la recherche d’un travail ou de conseils“.

Intérieur de la friperie du Sart © Justine Rouillard / Pépère News

Une friperie solidaire

Enfin, outre les étagères à perte de vue et les montagnes de livres, on trouve aussi des vêtements de seconde main. Ouverte depuis plus d’un an, la Friperie du Sart naît de l’initiative, cette fois, des clients : “de plus en plus de personnes qui venaient nous déposer des livres demandaient s’ils pouvaient nous laisser des vêtements” nous explique V. Poissonnier. “On a commencé à les récupérer pour faire le relais avec d’autres associations, dont Amitié Partage, puis on a vraiment ouvert une friperie”. Orientée vintage, la boutique fonctionne grâce aux dons, ce qui permet de proposer des petits prix aux clients. L’objectif est, sur le long terme, de proposer des emplois de réinsertion pour alléger les deux seuls postes existants.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
14
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.