Prison Justice 59, ou comment une association agit pour conserver le lien à travers les barreaux

Justice : l'association inervient dans la prison de Sequedin © (Flickr) Ugo Ponte

Ne pas condamner aussi les familles, c’est ce que défend l’association Prison Justice 59, qui existe depuis 1999 au Centre pénitentiaire de Lille. Elle agit dans l’objectif d’aider à maintenir le lien entre le détenu ou la détenue et ses proches. 

Située à la maison d’accueil des familles de la Maison d’arrêt de Sequedin, l’association s’occupe de l’accueil des proches des détenus du Centre pénitentiaire de Lille. Les bénévoles sont là pour favoriser le lien social et familial entre les proches et les personnes incarcérées. Ils agissent concrètement de diverses manières. Cette association dirigée par Pierre Delmas existe depuis 1999, et contribue à améliorer la prise en compte des proches pendant le moment du parloir. Elle tend aussi à sensibiliser l’opinion publique sur les problèmes méconnus des proches et des détenus.

Faciliter l’accès aux parloirs pour maintenir le lien

L’association Prison Justice 59 défend l’idée selon laquelle c’est le maintien du lien social et familial qui est la clé principale de la réinsertion. C’est pourquoi les bénévoles sont présents avant le parloir, et après pour soutenir les proches qui viennent voir un ou une détenue. Ils considèrent que ce moment de rencontre se doit d’exister pour ramener les détenus à la réalité de l’extérieur qu’ils ne connaissent plus : voir leur enfant, rire, ou simplement discuter. La réinsertion ne peut pas se faire s’il y a une rupture complète des liens, du contact. La prison doit être un lieu de réhabilitation, et pas uniquement une sanction pour les personnes condamnées.

Concrètement, les membres de l’association accueillent chaque famille, chaque proche au sein même du bâtiment. Leurs permanences se font les mercredi, jeudi, vendredi et samedi, de 8h à 11h et l’après-midi de 13h à 16h. Si les proches des détenus ont besoin de parler avec une personne à l’écoute, de confiance et de bon conseil, ils trouveront des bénévoles. Ceux-ci  peuvent également informer des possibilités et des interdictions lors des parloirs, et des règlements, qui sont souvent découverts par des familles qui ne connaissent pas le monde de la prison. L’accès au parloir peut être refusé, si un bonbon est trouvé dans une poche de manteau, par exemple. L’association est là pour éviter ces complications lors de l’entrée au parloir.

Les bénévoles accompagnent aussi dans les démarches administratives, notamment en devenant un interlocuteur entre les proches et l’administration pénitentiaire. Ils représentent la famille, peuvent signaler des problèmes divers et variés concernant le parloir, notamment entre les surveillants, surveillantes et la famille. L’association garantit un lien avec l’extérieur pour les prisonniers.

Justice Couloir de la Maison d'Arrêt de Sequedin. ©Orchestre National de Lille (Flickr)
Couloir de la Maison d’Arrêt de Sequedin. ©Orchestre National de Lille (Flickr)

De 1999 à aujourd’hui

L’association a été créée en juillet 1999 mais le Centre Pénitentiaire de Lille existe depuis 2005. Prison Justice 59 a été reconnue par de nombreuses institutions régionales, ce qui lui permet de faire perdurer son action associative depuis maintenant plus d’une vingtaine d’années. Elle met en lumière l’importance de la réinsertion pour les prisonniers et prisonnières mais aussi les acteurs qui y participent activement comme Trait d’Union, une autre association, qui s’occupe également, depuis 1922, de l’accueil des proches pendant les parloirs dans le Centre pénitentiaire d’Annœullin.

L’association vit grâce au bénévolat de nombreuses personnes investies dans le projet. Aujourd’hui, elle recherche de nouveaux membres qui souhaitent partager leurs objectifs et ainsi développer leur action : des “bénévoles motivés, soudés pour la défense des droits de l’homme !”, pour reprendre leurs mots. Chaque volontaire intervient par demi-journée selon ses disponibilités par groupe de deux si possible. N’importe qui peut se proposer comme volontaire, à compter du fait qu’il ou elle soit quelqu’un d’accueillant, ouvert à la discussion et particulièrement empathique.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0

Auteur/Autrice

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.