En lecture
Le LMB aborde la saison avec de nouvelles ambitions

Le LMB aborde la saison avec de nouvelles ambitions

LMB

Alors qu’il s’apprête à entamer sa quatorzième saison consécutive en Pro B, le Lille Métropole Basket veut à tous prix s’éviter le scénario du dernier exercice, avec un maintien acquis à la dernière journée. Pour ce faire, des changements à tous les étages ont été opérés cet été.

C’est (bientôt) la rentrée pour le Lille Métropole Basket (LMB). En tout cas en ce qui concerne le championnat, puisque les lillois ont déjà repris la compétition avec la “Leaders Cup”. Pour la quatorzième fois d’affilée, le LMB va débuter un exercice dans la seconde division, la Pro B. Il y a quelques jours, le club avait convié la presse à la traditionnelle conférence de rentrée, pour faire le point après la trêve estivale et surtout se projeter sur ce nouvel exercice dans l’antichambre du basket français. Le manager général Jean-Victor Traoré, l’entraineur Maxime Bézin et le président Bienvenue Djomatin ont affiché avec conviction leurs intentions pour cette saison, qui marque le début d’un nouveau cycle dans le projet club.

Tirer les leçons de la saison dernière

En premier lieu, le board des “Red Giants” est revenu sur la saison dernière, terminée à la quinzième place. Beaucoup trop inconstant et dans l’incapacité de se mettre plus rapidement à l’abri d’une fin de saison sous tension, le LMB a tremblé jusqu’au bout. Mené à la mi-temps de la dernière journée, Lille était alors virtuellement relégué en National 1. Mais les lillois se sont repris pour finalement assurer le maintien dans les cinq dernières minutes de la saison. “On a l’impression qu’il nous a manqué quelque chose” souligne le président Djomatin. “On a manqué de création dans notre jeu la saison dernière. Il nous manquait de la densité physique et de la présence au rebond”, embraye son coach Maxime Bézin.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce sauvetage in-extremis masque en réalité une bonne saison du LMB. “Avec quatorze victoires, il y a beaucoup de saisons où on aurait été au chaud bien plus tôt ajoute le technicien. On est, en termes de points par possession, la troisième défense du championnat, la septième attaque. Théoriquement, ces stats annoncent un top 4 au bout. Ça n’a pas été le cas.” La faute à un championnat toujours plus concurrentiel et plus resserré que jamais. À deux journées de la fin, neuf équipes dont le LMB pouvaient encore disputer les playoffs. Soit la moitié des membres de la Pro B, signe que le niveau ne cesse d’augmenter et que les petits budgets comme Lille travaillent de mieux en mieux.

Une nouvelle ère qui débute

Cet exercice 2021-2022 est venu boucler un cycle riche d’enseignements pour le club. “On arrive à la fin d’un projet qu’on avait mis en place en 2018 jusqu’en 2022 où l’on disait vouloir travailler sur l’accueil de nos partenaires, sur le développement du centre de formation, notre qualité de jeu”, explique le président. Alors, le LMB a cherché cet été à se réinventer. Joueur emblématique du club pendant six saisons, Jean-Victor Traoré a mis un terme à sa carrière en mai et occupe désormais le poste de manager général. Nicolas Taccoen, lui aussi passé par le club, a rejoint l’organigramme pour s’occuper du centre de formation. Tous les échelons du club sont impactés : la voix de Saint-Sauveur n’est plus la même, avec un changement de speaker pour la première fois depuis huit ans. Du côté du roster aussi, le changement est radical. Plus de 80% de l’effectif a été renouvelé à l’intersaison.

Pour le coach, ce bouleversement majeur dans le groupe professionnel a une triple explication. D’une part certains joueurs ont brillé l’an passé et n’ont donc pas pu refuser des contrats bien plus juteux que ce que pouvait leur offrir le LMB. D’autre part, quelques joueurs n’étaient plus en phase avec le projet. Et enfin la nécessité de combler quelques lacunes de la saison passée (secteur intérieur, rebond) par un recrutement ciblé. “Des gros joueurs qui n’ont jamais joué en France, on nous en a proposé. Mais on connaît la Pro B et on ne va pas prendre un joueur juste parce qu’il a performé dans d’autres championnats” explique Jean-Victor Traoré, qui s’emble s’épanouir pleinement dans son nouveau rôle. Avec ses ressources limitées (le plus petit budget de la division) le LMB ne peut, en effet, pas se permettre des erreurs de casting. Comme le souligne Bézin, le LMB “ fait partie des rares équipes si ce n’est la seule qui ont commencé et terminé la saison avec le même effectif l’an passé.”

Avec cet effectif chamboulé, quelles ambitions ? “Aujourd’hui, l’objectif c’est d’être maintenu à la mi-saison ; en décembre, janvier. Arrêtons de dire en début de saison “l’objectif c’est le top 4″. Voyons au fur et à mesure. Je préfère être très prudent” annonce le président Djomatin. Pour atteindre au plus vite le maintien et se permettre de rêver ensuite, le LMB pourra compter sur sa jeune garde talentueuse avec en chef de file Lorenzo Thirouard-Samson. “J’ai senti que mon statut a changé depuis le début de l’année. On me cherche plus. J’ai le droit à plus de prises de paroles” nous confiait il y a quelques jours l’ailier de 21 ans. “L’objectif c’est les playoffs, et faire la plus belle saison possible”.Lorenzo est un visage de ce qu’on veut mettre en place : des jeunes joueurs à qui on permet de s’exprimer” ajoute son coach.

L’envie de peser encore plus dans le paysage sportif lillois

Cette saison va aussi être celle d’un virage à 180° dans tout ce qui touche à l’extra-sportif. “Depuis fin juin on a eu comme mission avec les équipes de marquer un gros changement dans l’expérience que les gens vont avoir avant, pendant et après le match détaille Traoré. On veut que le match au LMB soit un rendez-vous reconnu dans la ville. Sur l’attractivité de l’événement, je pense que l’on a une grosse marge de progression.” De son côté, le président parle volontiers “d’expérience client”, comme pour illustrer la volonté du club de s’inspirer du monde de l’entreprise pour les branches marketing et hospitalité. Les moyens financiers limités laissent donc d’autant plus la place à la créativité. “Ça ne sert à rien de se lamenter sur le fait qu’on a le plus petit budget de Pro B. Les gens doivent se souvenir du match, de la victoire, bien sûr, mais aussi de toute leur soirée” complète Djomatin.

Avec un effectif quasi intégralement renouvelé, le LMB devra vite se mettre dans le bain d’une Pro B très dense, sous peine de revivre une saison stressante. © Lille Métropole Basket

Malgré cette volonté de fidéliser le public, le LMB se confronte à une réalité : à elle toute seule la ville de Lille regroupe énormément de clubs sportifs de très haut niveau.  Les amateurs de sport ont donc l’embarras du choix au moment d’organiser leur week-end. Comment faire du LMB le choix prioritaire ? D’autant que les fans de basket de la MEL ont aussi l’option ESBVA en Ligue Féminine. Les Villeneuvoises, qui jouent les premiers rôles dans l’élite, vont peut-être disputer l’Euroleague cette saison. L’équation s’annonce délicate mais le club peut déjà s’appuyer sur un socle de fidèles suiveurs, à domicile comme à l’extérieur. Un bus entier de supporters s’était notamment déplacé à Denain la saison passée.

Alors, quand on demande à Jean-Victor Traoré comment faire pour que les “Red Giants” gardent leur place dans le paysage sportif lillois, il nous coupe immédiatement : “on ne veut pas la garder, on a la conviction d’aller plus loin, d’être encore plus visible dans la ville.” Dans cette quête de singularité par rapport aux autres clubs, le LMB dispose d’une carte maîtresse : le jeu offensif et spectaculaire prôné par son coach. Il pourrait permettre d’attirer encore plus de spectateurs en quête de jeu, de jeu et de jeu. “Je suis un fervent adepte de Guardiola : le jeu amène le résultat ” sourit Maxime Bézin au moment d’évoquer sa philosophie.

En tout cas, l’ensemble est sur le papier prometteur. Début des hostilités dès le 14 octobre avec un déplacement à Boulazac pour entamer la Pro B et cette nouvelle ère.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
3
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.