En lecture
La suite d’Aristote et Dante, un plongeon réussi ?

La suite d’Aristote et Dante, un plongeon réussi ?

Sorti en février 2012, “Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers” semblait bien parti pour marquer un point final à leur histoire. Cependant, surprise totale puisque dix ans plus tard, Benjamin Alire Sáenz publie un deuxième tome qui se veut différent dès le départ, car les « eaux du monde » regorgent de nouveaux personnages.

Si l’auteur dit lui-même qu’il pensait en avoir fini avec ces deux personnages et ce récit, il exprime cependant l’insatisfaction que la fin du premier livre a pu lui procurer. Quand bien même ce n’était pas une œuvre qu’il avait l’intention d’écrire, il mettra 5 ans avant de la terminer. Preuve de la difficulté de l’acte. La publier, c’est avant tout pour l’auteur un moyen de revenir sur ce qu’il a pu laisser en suspens.

“À tous les garçons qui ont dû apprendre à jouer avec des règles différentes.”

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers“, paru en février 2012, racontait déjà l’histoire d’Aristote, dit “Ari”, en colère contre le monde mais aussi contre lui-même, et de Dante, un garçon qui aime penser la vie à sa façon. Alors qu’ils n’ont rien en commun, ou seulement des origines mexicaines, ils tissent des liens et apprennent à composer avec des sentiments qui les dépassent. Ari et Dante, c’est l’aventure d’une adolescence mêlée à l’épineuse question de l’homosexualité dans une époque peu ouverte, puisque le livre se place en 1987, qui plus est au Texas.

Aristote et Dante plongent dans les eaux du monde“, le deuxième tome de la série, nous ramène là où nous avions précédemment laissé nos deux personnages principaux. Désormais ensemble, ils naviguent entre les limites de leur relation et le regard des autres. Si le premier livre avait déjà montré un aspect de la cruauté du monde à l’époque, celui-ci ouvre une question qui en découle. À qui faire confiance quand personne n’affiche haut et fort ses croyances ?

L’isolement est ainsi le sentiment qui se dégage au début du récit. Ari et Dante peuvent bien entendu faire confiance et compter sur leurs familles pour les soutenir, mais ils vivent principalement cachés, sans pouvoir agir à leur convenance, sans amis. Aujourd’hui encore, nombreux sont ceux qui peuvent s’identifier à cette situation. Bien que 2022 laisse entrevoir une époque d’ouverture et de tolérance, il reste des régions où l’homosexualité est considérée comme un crime, pouvant entraîner des condamnations allant jusqu’à la peine de mort. Selon l’ILGA (International Lesbian and Gay Association), plus de 65 pays des Nations Unies criminalisent les relations entre personnes du même genre.

“Laisser les autres entrer en soi, les laisser découvrir son pays, c’est la clé du bonheur.”

Cette tendance qui affiche Aristote et Dante comme meneurs du récit s’atténue cependant avec l’apparition de plusieurs personnages, qui apportent des aspects plus ou moins importants à l’histoire. Il s’agit d’utiliser les expériences d’ individus aux vécus similaires pour que celles-ci aient un écho et un impact sur le couple principal. C’est de cette façon que plusieurs sujets plus difficiles sont abordés comme le pardon, la question de l’amour familial et fraternel, mais aussi celui de la mort.

Le contexte dans lequel le livre est placé n’est pas non plus anodin. Il s’agit tout d’abord du Texas en 1987, connu pour ses tendances conservatrices et ses préférences républicaines ; le dernier élu démocrate date de 1976. La communauté LGBT y a longtemps été victime de discriminations. Encore aujourd’hui ce sont les autorités locales qui ont émis plusieurs ordonnances pour les protéger. Il n’existe pas de lois promulguée par cet état.

Choisir El Paso, c’est l’idée de choisir une ville à proximité de la frontière, avec en son sein une communauté mixte. En donnant à ses personnages principaux une origine mexicaine et en choisissant cette localisation, l’auteur questionne également l’esprit américain. Qu’est-ce qu’un américain finalement ? Qu’est-ce qui rend la nationalité américaine plus accessible à certains qu’à d’autres ? Le lieu de naissance, leur origine, leur sexualité ? Benjamin Alire Sáenz tente de trouver une réponse au travers de son récit.

Extrait du film Aristote et Dante découvrent les secrets de l'Univers
Extrait du film Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers, sorti le 9 septembre 2022 © TIFF

Le monde, l’univers, et Aristote et Dante

Ces deux tomes nous permettent l’ouverture sur une époque datant de plusieurs décennies en arrière, qui peut être le reflet d’autres quotidiens dans le monde à une date similaire. Cependant, faire le choix du passé occulte également le présent et ce qu’il en est de la ville aujourd’hui. El Paso a en effet connu une ouverture considérable avec plusieurs communautés actives comme Borderland Rainbow Center. Cela omet plus généralement les luttes qui sont encore en cours dans l’état du Texas pour permettre de meilleures lois de façon uniforme.

En soi, ce deuxième tome réussit le pari de nous apporter un récit différent de son prédécesseur. En revanche, l’apparition d’enjeux liés à de nouveaux personnages et non pas aux personnages principaux met une certaine distance entre le lecteur et eux. C’est peut-être pour cette raison également que le tome un reste plus léger et plus facile à aborder.

Aristote et Dante plongent dans les eaux du monde” conclut un périple, un voyage nous projetant des années en arrière, et nous amène à réfléchir sur le monde d’aujourd’hui, sur les combats et les causes qui nous semblent une évidence. Le 9 septembre dernier, une adaptation cinématographique de son premier livre est sortie. Elle est un bon moyen de découvrir cette histoire sous un nouvel angle, pour les fans de ce récit et les moins friands de lecture.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
2
J'ai hâte !
1
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0

Auteur/Autrice

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.