En lecture
Young Royals, une saison deux à la hauteur ?

Young Royals, une saison deux à la hauteur ?

Après le succès de la première saison de Young Royals, Netflix est rapide à annoncer la production d’une nouvelle saison. Il faut cependant attendre plus d’un an avant qu’elle ne voit le jour. Alors, l’attente en a-t-elle valu la chandelle ? État des lieux d’une série adolescente mêlant drame et romance au sein de la royauté suédoise.

Parue en juillet 2021, cette série déjà prometteuse met en avant l’histoire d’un des héritiers de la couronne suédoise nommé Wilhelm, envoyé de force dans un pensionnat où sont rassemblées les familles les plus riches du pays. Là-bas, il fait la rencontre d’un étudiant boursier, Simon, et commence rapidement à questionner ses propres valeurs et la façon dont il veut réellement mener sa vie.

Une romance impossible sous un nouveau jour

Depuis quelques temps, les séries LGBTQ+ semblent faire une apparition remarquée sur la plateforme de streaming Netflix, Young Royals n’est pas une exception. Grand succès de l’été 2021, la série permettait aussi d’ouvrir une perspective réaliste d’un pensionnat où plusieurs milieux pouvaient, à de rares occasions, se croiser mais où une partie de l’élite était en grande partie rassemblée.

Comment cette création a-t-elle pu autant plaire ? Plusieurs hypothèses peuvent être soulevées, comme son apparition à point nommé, quelque part entre The Crown, Elites et Sex Education. Ou bien, peut-être s’agit-il de l’évolution du public devenu de plus en plus friand de réalisations mettant en scène des romances moins banales, ou tout au plus qui ont longtemps été interdites ou taboues pour le grand écran. Avec un angle d’attaque moderne et innovateur, à l’instar de Heartstoppers, Young Royals permet de se réjouir de l’apparition d’une représentation élargie sur la plateforme de streaming.

Edvin Ryding (Wilhelm) et Omar Rudberg (Simon) posant ensemble
Edvin Ryding (Wilhelm) et Omar Rudberg (Simon) posant ensemble © Netflix

Une série qui n’échappe pas aux traditions des générations passées ?

Les romances impossibles aux fins souvent tragiques, les films LGBT connaissent bien le refrain. Souvent dépeintes dans des œuvres plus ou moins acclamées par la critique comme Brokeback Mountain, Call Me By Your Name ou Moonlight, les relations entre personnes de même sexes ne finissent pas sur une note positive ou n’ont pas par définition une histoire très joyeuse.

Bury your gays“, c’est le nom qu’a pris ce phénomène après avoir été mis en scène et sous-entendu dans plusieurs séries ou films hétéronormatifs, mais aussi dans des travaux à thématiques plus queer. Les personnages non hétérosexuels vivent difficilement et meurent statistiquement davantage dans le septième art. Reflet d’une réalité historique qui revient sur le long combat mené par cette communauté pour avoir accès aux libertés, les oeuvres LGBTQ+ manquent de légèreté, bien que ce soit un phénomène qui semble en partie s’atténuer dans ces dernières années.

Après une fin largement controversée et dans la lignée de ses prédécesseurs, Young Royals s’offre une deuxième saison qui a de quoi faire espérer les spectateurs regrettant la première. Bien qu’il a fallu un peu plus d’un an d’attente avant de voir la suite, elle est désormais disponible sur Netflix depuis le 1er novembre et promet des retrouvailles entre Wilhelm et Simon…

Déjà un succès ?

Nombreux ont été les fans à binge-watcher cette nouvelle saison qui ne contient, comme sa précédente, que six épisodes, et la succession semble déjà bien assurée. Après être passé par toutes les émotions possibles durant le visionnage, c’est clair pour les fans de la série, ils en veulent encore ! Les réactions pleuvent sur Twitter, témoignant l’enthousiasme qu’a suscité l’œuvre. Netflix n’a, en revanche, annoncé aucune saison trois pour le moment.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0

Auteur/Autrice

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.