En lecture
Des étudiants bloquent des restaurants universitaires à Lille 3

Des étudiants bloquent des restaurants universitaires à Lille 3

Des étudiants ont mené, ce jeudi 21 novembre, une action non-violente en protestation contre la précarité étudiante. Ils ont successivement bloqué des restaurants universitaires du CROUS du campus Pont de Bois (Lille 3), permettant ainsi à environ 200 étudiants d’avoir un repas gratuit (selon le personnel du CROUS à 12h30). 

Les restaurants universitaires de la Faculté de sciences humaines et sociales de l’Université de Lille sont bloqués ce jeudi 21 novembre. Un manifestant nous explique que cette opération “RU gratuit” est avant tout une action en soutien à l’étudiant de Lyon qui s’est immolé par le feu le 8 novembre dernier. Selon ce manifestant, la situation des étudiants n’est plus tenable, rappelant que “la moitié des étudiants est contrainte d’avoir un emploi pour financer ses études”. Ce manifestant déclare enfin que le but n’est pas d’empêcher les employés du CROUS d’effectuer leur travail, mais bien de porter leurs revendications et de mettre des mots sur la précarité qui les touche.

Blocage d’un restaurant universitaire à Lille 3. Photo : Louis Valleau.

Pas forcément le meilleur moyen de lutter contre la précarité, nous explique un employé du CROUS. Cette action aura un net impact sur le chiffre d’affaire de la journée, et donc directement sur leur revenus. “Nous sommes des ouvriers aussi”, déclare-t-il, déplorant ainsi le mode d’action des manifestants. D’après ce même témoin, les étudiants ont aussi essayé de pénétrer dans les cuisines.
Une employée du CROUS apporte ensuite sont soutien aux manifestants : “Nous sommes avec vous”.

Voir aussi

Les étudiants se sont ensuite réunis en cortège et sont partis en manifestation sauvage sur le campus de Lille 3, scandant “La précarité tue, le CROUS assassine” et “Sarko, Hollande, Macron tous responsables“.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page