Législatives. Interview de Victor Catteau, candidat RN dans la 5ème circonscription du Nord

Victor Catteau votant au premier tour des élections législatives, le 10 juin 2022 © Equipe de campagne de Victor Catteau

Au coude-à-coude avec la Nupes, Victor Catteau espère faire triompher l’extrême droite dans la cinquième circonscription du Nord. Le candidat RN, qui se présente pour la deuxième fois, a répondu aux questions du Pépère.

Pépère News : Vous proposez de supprimer l’impôt sur le revenu pour les moins de 30 ans. Comment justifiez-vous cette mesure qui va coûter des milliards à l’Etat et ne rien rapporter à une grande majorité de jeunes qui ne paient pas cet impôt ?

Victor Catteau : L’idée initiale est de garder ces Français qui vont faire de longues études et qui vont avoir des emplois de cadre avec parfois des gros revenus. Aujourd’hui, ils doivent payer l’impôt sur le revenu à partir de 25 ans jusqu’à 30 ans. Nous voulons les encourager à rester en France grâce à cette mesure. C’est une richesse pour notre pays d’avoir des profils comme ceux-là. Cette mesure de bon sens permettra à ces Français de rester ici, au lieu d’aller s’émanciper en Angleterre, en Allemagne ou en Belgique. Quand vous savez que l’augmentation du gasoil a rapporté en un an quatre milliards d’euros à l’Etat, je pense qu’on peut se dire que ces quatre milliards [la mesure pourrait coûter entre 2 et 3,7 milliards à l’Etat, NDLR), on les a déjà. L’argent, on peut le trouver là où il est. Il y a plein d’économies à faire sur autre chose, tout ce qui est fraude fiscale ou sociale.

La Constitution garantit l’égalité devant l’impôt, qui doit être adapté aux ressources et au statut de chacun. Supprimer une taxe pour tous les moins de 30 ans sans prendre en compte d’autres critères n’est-il pas inconstitutionnel ?

On a déjà un système de tranches, en suivant votre cheminement c’est une forme d’inconstitutionnalité. On a la possibilité d’en rajouter, tout simplement.

Mais n’est-ce pas différent, sachant que ces tranches prennent en compte la situation de chacun, de vouloir supprimer un impôt pour toute une classe d’âge sans distinction ?

Il y a quelque chose d’extrêmement simple, c’est de changer la Constitution. La Constitution n’est pas intouchable, il est tout à fait possible de la changer pour mettre en place cette réforme.

Victor Catteau et Marine Le Pen © Equipe de campagne de Victor Catteau
Victor Catteau et Marine Le Pen. © Equipe de campagne de Victor Catteau

Que proposez-vous aux jeunes souffrant de précarité ?

Ils vont bénéficier des mesures pour le pouvoir d’achat que Marine Le Pen veut mettre en place. Pour ceux qui utilisent la voiture comme moyen de locomotion, pour se rendre au travail ou en cours, il y a une proposition qui concerne tous les Français mais aussi les jeunes : passer la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) de 20 à 5,5% sur le carburant (gaz, fioul). Pour les Français en situation de précarité, notamment les jeunes, nous proposons de mettre la TVA à 0% sur un panier de 100 produits. Il y a aussi cette volonté pour les étudiants qui travaillent à côté de leurs études de leur offrir une prime de 200 euros pour les non-boursiers et 300 euros pour les boursiers, en plus de leur revenu ‘’ouvrier’’. Cela permettra de combler ce manque à gagner, évidemment un jeune ne peut pas travailler 35 heures par semaine en plus des cours. Ce revenu leur permettra de vivre de leur travail.

Vous proposez cela alors que le travail pendant les études est la première cause d’échec scolaire aujourd’hui, n’est-ce pas contre productif ?

Vous savez, j’ai travaillé cinq ans pendant mes études, et j’ai réussi, ce n’est pas impossible.

Certes, mais votre exemple ne correspond pas forcément à ce que vivent la majorité des étudiants qui travaillent.

Effectivement, mais cette mesure permet à ceux qui travaillent de bénéficier d’une aide supplémentaire. Les autres mesures ne demandent pas aux étudiants de travailler. Ils vont voir la différence dans leur panier quand ils vont acheter leur baguette de pain, ou du beurre.

Victor Catteau, candidat RN aux législatives 2022 dans la cinquième circonscription du Nord © Pépère News
Victor Catteau, candidat RN aux législatives 2022 dans la cinquième circonscription du Nord © Pépère News

Vous proposez de construire 100.000 logements étudiants que vous réserverez en priorité aux étudiants ayant la nationalité française. N’est-ce pas une discrimination raciste?

Cela semble logique en réalité de pouvoir aider les Français qui étudient dans leur pays à réaliser leurs études. Je ne vois pas ce qu’il y a de discriminatoire là-dedans, ceux qui souhaitent venir étudier en France en ont la possibilité évidemment. Mais on souhaite que les Français qui étudient ici puissent avoir un avantage d’être Français. Cela peut être discriminatoire vu d’une certaine façon, mais pour nous, c’est juste une mesure de bon sens.

Traiter les étrangers différemment en ce qui concerne un droit social élémentaire, celui de bien se loger, n’est-ce pas de la discrimination ?

Vous, vous considérez qu’un étudiant français ne devrait pas pouvoir se loger mieux que quelqu’un qui vient de l’étranger et qui pourrait l’empêcher d’avoir un logement étudiant ? 

Pourquoi ne pas mettre en place une politique permettant de loger tous ceux qui en ont besoin ?

Oui, mais que fait-on si on n’en a pas la possibilité ? Aujourd’hui, il y a une forte demande de logements étudiants, et une volonté de notre part d’en construire. Nous n’avons pas d’autre choix que de permettre aux étudiants français d’y avoir accès et de les favoriser. Encore une fois, c’est une mesure de bon sens.

Encore une fois, cette initiative risque de se heurter à la Constitution, qui garantit l’égalité en droits fondamentaux à tous. Qu’allez-vous faire, sachant que vous n’aurez pas la majorité nécessaire pour changer cette Constitution ?

Ce sont les Français qui en décideront dimanche, mais nous comptons sur d’autres députés pour nous soutenir. Notamment des députés de droite qui salueront cette mesure.

Depuis sa création en 1972 par des membres d’Ordre Nouveau (un groupuscule néofasciste), le RN a été accusé d’être lié à des mouvements violents et racistes comme le GUD ou Occident. Comment pouvez-vous représenter nos institutions républicaines malgré cela ?

Je dis aux gens qui pensent cela de venir sur le terrain, pour voir les choses. Dans mon équipe militante, je n’ai personne du GUD, personne de raciste ou d’antisémite. J’ai avec moi des gens qui aiment profondément la France et qui veulent défendre les Français.

Mais les liens du RN avec des nationalistes violents comme Frédéric Chatillon (proche de Marine Le Pen, ancien président du GUD) ou Loïk Le Priol (accusé du meurtre de Federico Aramburú) sont avérés, y compris dans le Nord.

Honnêtement, je ne vois pas le sens de votre question, on parle des élections législatives, c’est un peu bizarre de me demander ça.

Justement, vous représentez ce parti, vous allez essayer d’appliquer sa politique,  n’est-il donc pas légitime de savoir à qui le RN est affilié ?

C’est pour ça que je vous parle de mes militants, ce sont des gens du parti, avec moi, et ce ne sont pas des gens du GUD. Et dans toutes les circonscriptions du Nord, personne ne vient de Génération Identitaire.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
0
Joyeux
1
MDR
2
Mmm...
2
Triste...
2
Wow !
0

Auteur/Autrice

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.