En lecture
Xavier Bertrand rentre dans l’arène des élections régionales

Xavier Bertrand rentre dans l’arène des élections régionales

Xavier Bertrand Régionales

Le président sortant des Hauts-de-France a choisi la ville de Maubeuge (Nord) pour lancer officiellement sa campagne pour les élections régionales ce lundi. Sur le devant de la scène depuis qu’il se porte candidat à la présidentielle de 2022, Xavier Bertrand joue gros et aura besoin de se confirmer en région avant de prétendre au bureau de l’Élysée.

Dans les salons d’honneur de l’Hôtel de Ville, les journalistes se pressent pour assister à un lancement de campagne solennel et très soigné. Entouré de ses quatre têtes de liste pour les départementales, Xavier Bertrand présente son programme pour les élections régionales qui se dérouleront à la fin du mois de juin. Avec son nouveau slogan “Se battre pour vous !”, il entend poursuivre son combat à la tête de la région grâce à la détermination des élus sur le terrain, dont l’objectif principal est de “s’occuper du quotidien et se projeter dans l’avenir”.

Une équipe aux petits soins avec son président

Les compliments au sujet de la gestion de la région depuis 2016 fusent et flattent l’égo de Xavier Bertrand. Incarnation d’une nouvelle identité des Hauts-de-France, proximité avec les élus, déplacements sur le terrain, les têtes de liste ne manquent pas de dresser un portrait élogieux du président de région. Déjà fortement engagés politiquement – mis à part Laurent Rigaud pour le Nord, actuel président de la Chambre de métiers et de l’artisanat – les différentes têtes de liste connaissent par cœur les belles paroles de Xavier Bertrand qui dit “se battre pour les femmes et les hommes des Hauts-de-France”. C’est avec une assurance assumée qu’il se présente pour un second mandat à la présidence de la région.

Xavier Bertrand régionales
Xavier Bertrand lance sa campagne aux régionales, le 3 mai 2021. © Célia Consolini

Des mesures en faveur du développement économique de la région

De son bilan des six dernières années, Xavier Bertrand souligne le recul du chômage et les différentes aides apportées aux familles (chèques vacances, aides au transport, aide à la garde d’enfants), sans oublier son soutien aux entreprises. Au programme pour son nouveau mandat, il annonce notamment une aide au financement du permis de conduire pour les jeunes à hauteur de 90% par le conseil régional. Reste à voir sous quelles conditions cette aide sera accordée. La prise en charge d’une partie de la mutuelle des étudiants et des seniors est aussi évoquée, sans plus de précisions. Parmi les mesures proposées lors de ce lancement de campagne, la sécurité figure également en bonne position. Les installations de vidéoprotection dans les communes ainsi que les équipements des polices municipales seraient financés par la région. Enfin, soutenu par les listes des chasseurs et persuadé que le nucléaire fait partie des domaines de demain, Xavier Bertrand souhaite imposer une transition écologique “non punitive et compatible avec l’économie”. Pas certain que l’union de la gauche et des écologistes approuve cette vision d’un fervent défenseur de l’industrie.

Un sens du combat affirmé mais pas encore confirmé

La stratégie de Xavier Bertrand : “Faire une campagne pour mobiliser.” Persuadé que “personne ne se battra plus que nous pour les habitants de la région” et malgré un taux d’abstention qui s’annonce élevé, Xavier Bertrand reste confiant et convaincu de l’emporter au second tour. Pourtant, selon le sondage BVA pour RTL et Orange, le candidat du Rassemblement national Sébastien Chenu talonne de près le président sortant avec 31 % des intentions de vote contre 33 % pour Xavier Bertrand. Le Rassemblement national est donc toujours bien présent dans les Hauts-de-France, dont le conseil régional est uniquement composé de sièges à droite et à l’extrême droite. Quant à la possibilité d’une alliance pour faire barrage, Xavier Bertrand décline fermement la proposition et estime que “c’est en restant soi-même qu’on peut gagner”. Cette prise de position arrêtée mérite d’être questionnée face aux affirmations répétées du président définissant son équipe territoriale comme “pas sectaire et ouverte à tous”.

Xavier Bertrand compte donc sur son expérience passée à la tête de la région des Hauts-de-France pour être réélu. Il souhaite renforcer les liens avec les élus sur le terrain pour faire rayonner sa région et accélérer son développement. Mais sa récente annonce de candidature aux élections présidentielles de 2022 ne risque-t-elle pas de compromettre sa réélection en région ? Les citoyens des Hauts-de-France ont rendez-vous les 20 et 27 juin prochains pour se prononcer dans les urnes.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
2
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

On vous parle des élections régionales et départementales des 20 et 27 juin !

X
Pépère News

GRATUIT
VOIR