En lecture
Un collectif anonyme s’apprête à produire un documentaire sur la jeunesse confinée

Un collectif anonyme s’apprête à produire un documentaire sur la jeunesse confinée

Visuel collectif anonyme ALARM génération confinée

A.L.A.R.M., ce sont les initiales des prénoms de cinq jeunes Lillois anonymes qui forment un collectif nouvellement créé. Depuis deux semaines, le groupe récolte des témoignages d’étudiants dans l’objectif de produire un documentaire sur la jeunesse confinée et sacrifiée en “laissant les jeunes s’exprimer”.

Depuis quelques jours, un mystérieux collectif anonyme lance des appels à témoignages sur les réseaux sociaux, relayés par des étudiants et des journalistes. Il s’appelle “Génération sacrifiée” sur Twitter et Instagram mais ses cinq membres signent leurs messages “ALARM”, reprenant les initiales de leurs prénoms. Ils sont âgés de 21 à 28 ans, sont pour certains étudiants en école de commerce ou travaillent, pour d’autres, dans la sociologie. Ils s’intéressent tout particulièrement au cinéma et se sont récemment associés avec un photographe professionnel lillois. L’objectif ? Montrer, en brut et de façon objective, la réalité que vivent les étudiants sous Covid à travers la réalisation et la diffusion d’un documentaire.

“Notre objectif ultime est de montrer une réalité telle qu’elle est vécue par les étudiants, et sans prendre parti. Réalité qui n’est, selon nous, pas la même que celle montrée par les médias.” – Un membre anonyme du collectif

La réalisation du film se fera en trois étapes. Une phase de collecte de témoignages, déjà entamée depuis deux semaines. Puis une phase de tournage fin février-début mars, suivie d’une phase de montage. Le collectif, optimiste, espère une diffusion “d’ici un mois ou un mois et demi”. S’ils se sont déjà rapprochés de La Voix du Nord et de Mediapart, les cinq membres du collectif réfléchissent encore à la plateforme de diffusion de leur production.

Rester anonyme par cohérence

Être anonyme sur les réseaux sociaux est aujourd’hui un jeu dangereux. Mais le collectif s’explique : “Si nous avons choisi de ne pas divulguer plus d’informations personnelles, c’est par souci de cohérence vis-à-vis du projet que nous portons. On ne veut pas donner notre avis. On veut donner la parole aux jeunes, les laisser s’exprimer sans artifice, sans que notre propre opinion intervienne dans le documentaire”.
Vous pouvez les contacter ou envoyer vos témoignages écrits, audios ou vidéos (anonymes ou non) à l’adresse mail suivante : generationconfinee@gmail.com. Ils sont également présents sur Twitter et Instagram.

“Libre-parole aux étudiants”, c’est une partie de notre émission diffusée le 26 janvier en direct sur Facebook et disponible sur YouTube. On a laissé s’exprimer librement des dizaines d’étudiants de toute la France sur la situation qu’ils traversent.
Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
1
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
  • Coordinateur du Pépère News • Etudiant en sciences politiques option journalisme

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pépère News

GRATUIT
VOIR