En lecture
Violette Spillebout dévoile l’intégralité de son programme pour la mairie de Lille

Violette Spillebout dévoile l’intégralité de son programme pour la mairie de Lille

À deux mois du premier tour des élections municipales, Violette Spillebout, candidate investie par La République En Marche (LREM) pour conquérir la mairie de Lille et cheffe de file de la liste “Faire Respirer Lille”, dévoile au Quartier Libre son programme détaillé. Accompagnée de son équipe, des têtes de liste LREM pour Lomme et Hellemmes, de la députée LREM du Nord, Brigitte Liso, et de personnalités de partis partenaires telles que Nicolas Lebas (UDI), elle détaille les principaux points de son programme.

Violette Spillebout, entourée de membres du collectif Faire Respirer Lille et des partis LREM, UDI, MoDem, Mouvement radical social libéral, UDE et des sociaux démocrates lillois. Crédits : Célia Consolini.

Un programme co-construit pendant 2 ans

Ce programme, centré sur dix mesures prioritaires, avec 170 propositions au total, est voulu simple et facile à comprendre. Pour cela, Violette Spillebout a choisi de résumer ses ambitions pour Lille dans un dépliant de seize pages recto verso. Le détail précis des différentes mesures est, quant à lui, disponible sur son site internet.

“Cette intelligence collective, c’est notre marque de fabrique” – Violette Spillebout

Après deux années de concertation avec son équipe et les citoyens, au gré de “120 réunions publiques, beaucoup de rencontres et de contributions de Lillois“, la candidate soumet la synthèse de ce travail, dont 80.000 exemplaires seront distribués pendant 50 jours aux habitants de la MEL. L’idée est de rendre accessibles ses idées et de susciter l’intérêt, même des plus jeunes, notamment à travers une carte interactive de la ville qui permet de percevoir concrètement son programme.

Carte de Lille, Lomme et Hellemmes avec les éléments du programme de Violette Spillebout, soutenue par le collectif Faire Respirer Lille.

Répondre aux grands défis actuels

Le programme de Faire Respirer Lille se centre notamment sur la réponse à apporter face à l’urgence climatique. Afin de rendre la capitale des Flandres plus respectueuse de l’environnement, la candidate propose la création de “bioparcs”, notamment à Saint-Sauveur, espace vert qu’elle souhaite préserver. L’objectif est également de faire de Lille une métropole zéro carbone à l’horizon de 2035, soit quinze ans en deçà de l’objectif européen, avec l’instauration de zones à faibles émissions d’ici 2026 et la création de voies cyclables végétalisées. Enfin, elle annonce la constitution d’un comité anti-gaspillage, composé d’acteurs de la métropole et d’habitants qui travailleront ensemble pour aboutir au zéro déchet et notamment au zéro plastique dans les commerces.

L’aspect écologique de son programme se retrouve également dans sa réponse au défi économique, autre enjeu majeur. En effet, hormis la création de 3.000 emplois et d’un club d’entrepreneurs lillois, la prétendante à la gestion du beffroi de Lille promet la création de trois pôles, moteurs économiques d’avenir, dont deux construits autour du respect de l’environnement. L’Avenue des Modes sera basée sur l’économie circulaire et solidaire du textile. Ce pôle aura aussi pour but de “transformer Lillenium en un moteur d’attraction vers Lille Sud, afin de dynamiser le quartier du Faubourg des Postes“. Le pôle Euratransition, lui, participera à atteindre l’objectif zéro carbone fixé pour 2035 avec un modèle de développement économique soutenable et durable.

Crédits : Célia Consolini.

Une liste qui cherche à faciliter le quotidien des Lillois

Parmi les mesures pour l’amélioration du bien-être, on compte la cantine gratuite pour tous, même dans l’enseignement privé, qui est un projet porté par le groupe de l’UDI au sein du collectif. Celle-ci serait mise en œuvre de manière progressive afin de s’adapter à la hausse de fréquentation que cela va entraîner. Aussi, la création de pôles sportifs pour “se rassembler autour des valeurs de respect du sport” ou encore le plan anti-solitude présenté par le groupe du MoDem. Des propositions qui sont issues du benchmarking, d’horizons politiques différents et de témoignages de citoyens.

L’autre priorité est celle du bien vivre ensemble. La cohésion lilloise serait assurée, pour Violette Spillebout, par une meilleure accessibilité aux événements et activités pour les handicapés, un plan de lutte contre les discriminations, une dynamisation de la maison des femmes de Lille ou encore l’instauration d’une “brigade de la tranquillité du quotidien“. Pour faciliter la pratique artistique des jeunes, c’est un chèque culture de 100€ par famille (pour un budget total estimé à 1,5 millions d’euros par an), quel que soit leur niveau de revenus, que veut instaurer Violette Spillebout.

Voir aussi

Et le financement de ces mesures ?

Pour conclure cette présentation, la candidate affirme que chaque mesure a été réfléchie autour de l’équilibre financier du programme. “Tout ce qui est dans le programme est financé et faisable” promet le collectif. Le chiffrage de ce financement est, en partie, détaillé sur leur site, mais certains chiffres de la ville n’étant pas accessibles, l’équipe se serait basée sur l’exemple d’autres villes alentours. Grâce à une meilleure gestion financière du beffroi, comprenant notamment le fait de favoriser 60 départs à la retraite par an, le collectif souhaite pouvoir mettre en place toutes ses mesures sans augmenter les impôts des Lillois. De ce fait, Violette Spillebout entend compter sur une étroite collaboration avec la MEL, l’État ou encore l’Union Européenne afin d’obtenir des co-financements.

Un engagement sur les impôts, mais aussi à la transparence. L’équipe de campagne promet, si elle est élue, de publier ses résultats et de rendre disponibles toutes les données de la mairie. Ainsi, l’ambition est d’accroître la participation des citoyens. À ce titre, la création d’une assemblée citoyenne lilloise, dont les sujets débattus seront discutés ensuite en conseil municipal, s’inscrit dans une même logique de démocratie participative.

Nous souhaitons voir vers l’avenir et former nos élus locaux de demain, rassembler largement les partis politiques, les citoyens et les Lilloises et Lillois avec une liste composée de Lilloises et Lillois.” – Violette Spillebout

Violette Spillebout, cheffe de la liste Faire Respirer Lille, investie par LREM. Crédits : Célia Consolini.
Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
2
In Love
1
Not Sure
4
Silly
1
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page