En lecture
Championnats du monde de snooker : le suspense des demi-finales

Championnats du monde de snooker : le suspense des demi-finales

Deux joueurs sont sortis victorieux de ces demi-finales de très, très… très haut niveau. Deux matchs fantastiques ont livré les noms des héros qui s’affronteront en finale pour entrer dans la légende.

John Higgins à l’expérience

John Higgins s’est imposé 17-16 face à David Gilbert au terme d’un véritable match thriller dans une atmosphère étouffante. Il atteint la finale des Championnats du monde de snooker pour la troisième année consécutive.

Cette demi-finale a livré un moment légendaire de snooker. Tout était réuni pour inscrire ce match dans l’histoire des Championnats du monde : des coups défensifs somptueux et des breaks mémorables. John Higgins a d’ailleurs réalisé le century actuellement le plus élevé de la compétition en marquant 143 points lors de la vingtième manche. Il pourrait ainsi remporter une prime de 10.000£.

Les performances des deux joueurs ont été géniales. Durant les trois premières sessions, John Higgins a montré ses limites et quelques difficultés. Le match est devenu épique au cours de la dernière session. Grâce à un century magistral de 139 points, Higgins est parvenu à revenir au score pour disputer une belle décisive. L’ambiance est alors devenue extrêmement tendue. Chaque joueur bloquait l’autre pour avoir en premier une possibilité d’ouverture en attaque et remporter le match. C’est Gilbert qui a commis l’erreur fatale. Il n’a plus revu la table ensuite, ce qui lui laissait “un goût amer” à la fin de la rencontre.

Les deux joueurs étaient très émus après leur match. En interview, John Higgins ne comprenait pas tout à fait comment il avait réussi à remporter cette “merveilleuse partie“. Il saluait également le parcours de son adversaire, “un gars en or“, en pariant sur son succès un jour. David Gilbert était déçu d’avoir perdu mais demeurait conscient de la beauté de son résultat. Il déclarait avoir “aimé chaque minute” de la compétition et été “honoré de jouer contre John [Higgins], une légende absolue du snooker et un homme chic“.

L’expérience du doyen du dernier carré (John Higgins a 43 ans, 26 victoires sur le circuit mondial et 4 titres de Champion du monde) a finalement eu raison du parcours exceptionnel de David Gilbert, 37 ans et aucun titre chez les professionnels – c’était la première fois cette année qu’il passait le premier tour de la compétition. Higgins s’offre ainsi une huitième finale des Championnats du monde en 27 ans de carrière. Ce monument du snooker atteint ce stade de la compétition pour la troisième année consécutive : il s’était incliné 15-18 face à Mark Selby en 2017 et 16-18 face à Mark Williams en 2018. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ?

Judd Trump intraitable… et inarrêtable ?

L’autre demi-finale s’est terminée en seconde partie de soirée. Judd Trump s’est assez facilement défait de Gary Wilson en le battant 17-11.

Gary Wilson a été dépassé par le talent de son adversaire. Il n’a pas pu recoller au score après avoir été mis à distance. Il ne pourra finalement pas disputer une finale des Championnats du monde et créer un exploit immense. Son parcours n’en reste pas moins remarquable, avec notamment sa victoire contre le triple champion du monde Mark Selby au deuxième tour. Sa campagne est de toute façon réussie puisqu’il remporte un chèque record de 100.000£ et se hisse à la 20e place mondiale.

Voir aussi

Le record de centuries de la compétition a été battu au cours de ce match. Il est désormais de 88. La finale permettra sans doute de largement dépasser ce chiffre déjà impressionnant.

Judd Trump montre qu’il est devenu l’un des meilleurs joueurs de la planète. Son jeu audacieux et offensif est désormais complété par de formidables capacités en défense. Il a réalisé la meilleure saison de sa carrière en remportant trois titres majeurs. Il pourrait devenir Champion du monde la veille de ses 30 ans, ce qui serait sans doute le plus beau des cadeaux. Il ne se considère pas comme le favori de la finale et espère être en mesure de “jouer à [son] meilleur niveau“.

Une finale attendue

La finale, qui se déroulera les 5 et 6 mai, sera un remake de 2011. Higgins s’était alors imposé 18-15 et avait remporté son quatrième titre mondial. Les deux joueurs se sont aussi rencontrés en quarts de finale l’an passé. C’est John Higgins qui s’était qualifié pour le dernier carré en gagnant 13-12. Le prochain match aura donc un goût particulier, peut-être celui de la revanche. Cette année, Judd Trump essayera de s’imposer face à un géant du snooker qui ne compte pas laisser passer sa chance pour la troisième fois d’affilée. On peut donc logiquement penser que la finale sera disputée et que les deux hommes développeront leur meilleur jeu pour nous offrir un match d’anthologie.

 

On saura dans la soirée du 6 mai quel joueur a remporté le trophée et le titre prestigieux de Champion du monde de snooker ainsi que l’enveloppe exceptionnelle de 500.000£. Rendez-vous ensuite pour le résumé de cette finale qui s’annonce grandiose.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page