En lecture
Défaite très cruelle pour l’ESBVA-LM à Bourges

Défaite très cruelle pour l’ESBVA-LM à Bourges

Après une petite pause Coupe de France et une victoire face aux voisins de Saint-Amand Hainaut Basket (62-61), les Guerrières de l’ESBVA-LM retrouvaient le championnat. L’effectif, toujours amoindri par les blessures, se déplaçait samedi dernier dans le Cher pour y affronter le Tango Bourges Basket. Malheureusement, en y allant avec le plein de confiance, les joueuses se sont inclinées 81 à 75. Retour sur ce match qui s’est joué dans le dernier quart-temps.

Le début de match est étincelant pour les joueuses de Rachid Meziane avec un 7-0 d’entrée. La réussite au shoot est au rendez-vous et l’équipe est bien en place. Peu à peu, le rapport de force s’équilibre entre les deux équipes. Mais le rebond défensif mal assuré et le jeu offensif devient trop rapide. Bourges vire en tête à l’approche du deuxième quart-temps : 25-24. Malgré cela, c’est un très bon début de match de la part des Guerrières.

Durant le deuxième quart-temps, les joueuses sont toujours autant appliquées avec une bonne défense. L’adresse est en flèche, Villeneuve exploite bien les vice match qui permettent de marquer des paniers « faciles ». Les joueuses comme Hampton attaquent très bien le cercle. La relation entre intérieur et extérieur est très bien exécutée. L’attaque alterne donc très bien avec des extra passes qui se concluent par des points. C’est donc avec un petit coussin d’avance (49-42) que l’ESBVA retourne aux vestiaires. Cette première mi-temps est très aboutie avec une équipe qui fait plus que rivaliser face aux 14 fois championnes de France.

Villeneuve en ballottage favorable face à Alexia Chatereau. Crédit photo : Olivier Martin (Le Berry Républicain)

Des blessures qui ont pesé en fin de match

Au début de la seconde période, on remarque peu à peu que le match s’oriente du côté défensif. Appliquée et en place en défense, Lisa Berkani est toujours aussi précieuse dans son rôle d’électron libre. Mais on remarque une grosse baisse d’adresse des deux côtés. La deuxième mi-temps est très hachée (fautes qui cassent le rythme…). Alors que Villeneuve prend le large, Ana Dabovic prend les choses en main pour ramener Bourges dans le match avec 9 points consécutifs. Le score est donc de 62-61 pour Bourges en cette fin de troisième quart, tout est alors possible pour Villeneuve. Mais un facteur va rentrer en compte : les blessures.

Avant d’aborder le dernier quart, les Guerrières sont privées de leur capitaine, Johanne Gomis, qui s’est blessée à la tête en seconde période, et de Keisha Hampton, blessée à la main. L’arrière américaine était vecteur d’un très bon match avec 13 points avant sa sortie.

Seulement un petit point d’écart à l’aube des dix dernières minutes, cela ne pouvait que promettre une fin de match à tension. Malheureusement pour Villeneuve, l’équipe commence à perdre pied dans ce début de dernier quart avec des pertes de balle bêtes qui se transforment en paniers faciles adverse. L’ESBVA-LM est en panne d’adresse au plus mauvais moment, dû notamment à une défense de Bourges beaucoup plus agressive. À cinq minutes du terme, les Guerrières sont menées de six points, 73-67, mais rien n’est joué. Peu à peu, l’écart se creuse avec une perte incalculable de rebonds défensifs et avec aucun panier. Villeneuve ne trouve plus les armes (seulement 4 paniers marqués dans le quatrième quart). Cette fois, à l’inverse du scénario du dernier match de championnat, c’est Ana Dabovic qui achève le match au buzzer par un trois points.

Mention spéciale du match

C’est LA joueuse du match sans discussion. Même si elle est du côté de Bourges, il fallait en parler. La star serbe Ana Dabovic a rayonné sur ce match, surtout en deuxième mi-temps. La numéro 23 a permis, avec ses 24 points (à 80% à deux points et 75% à trois points), de remettre Bourges sur de bons rails. Que ce soit en pénétration vers le cercle, shoot à longue distance ou encore provocation de fautes, la joueuse européenne a éclaboussé de son talent le deuxième acte.

Consultez ici le classement après cinq journées.

C’est avec une cruelle défaite que les Guerrières repartent du Prado de Bourges. Mais il n’y a pas à rougir : elles ont réalisé un très beau match mais n’ont pas su rivaliser dans le dernier quart-temps. C’est dommage au vu des trois quart-temps de qualité, mais les blessures ont pesé sur leur performance. L’ESBVA-LM aura une petite semaine de repos pour panser les blessures et analyser au mieux la défaite avant la réception de Lattes-Montpellier. Le match aura lieu au Palacium samedi 23 novembre à 20h

 

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR