En lecture
Les Daft Punk signent leur “épilogue”, c’est la fin du duo mythique pionnier de la French touch

Les Daft Punk signent leur “épilogue”, c’est la fin du duo mythique pionnier de la French touch

DaftPunk

Après 28 ans d’existence, de succès et de tubes électroniques plus entêtants les uns que les autres, le célèbre duo Daft Punk annonce sa séparation dans une vidéo YouTube. La nouvelle est confirmée par le publiciste qui s’occupait du groupe, laissant de nombreux fans déçus.

C’est sans crier gare, dans une vidéo postée sur YouTube ce lundi 22 février, que les Daft Punk annoncent la fin de leur groupe. Dans une longue vidéo de près de 8 minutes intitulée Epilogue, on retrouve les deux robots dans un décor désertique, issu de leur film Electroma (2008). La tension monte jusqu’à l’explosion de l’un deux. “Hold on, if love is the answer, you’re home”, les paroles du fantastique morceau Touch (Random Access Memories) résonnent alors, et un message apparaît : “1993-2021″. C’est clair, le duo casqué se sépare, laissant derrière lui des fans déroutés qui attendaient toujours un nouvel album depuis 2013.

Un ovni musical et médiatique

Les Daft Punk n’ont jamais rien fait comme les autres, et leur disparition soudaine est tout aussi étonnante que leur carrière musicale. Avec quatre albums studios et plus de 10 millions d’albums vendus, six Grammy Awards, une liste de tubes interminable et des concerts mémorables, le duo électro est un véritable ovni musical.

C’est en 1993 à Paris que le groupe se forme. Après un premier échec dans le groupe de rock Darlin’, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo décident de fonder les Daft Punk. Le succès de leurs premiers morceaux se répand petit à petit dans les clubs européens. En 1997 sort Homework, leur premier album aux sons techno et house, à l’image de leur tube “Around the World”, qui conquiert la jeunesse internationale. En deux mois, deux millions d’exemplaires se vendent dans 35 pays différents. Le duo casqué devient emblématique de la “French touch”, la musique électro/house française.

Les DaftPunk sans leur casque
Guy Manuel de Homem Christo et Thomas Bangalter, membres du célèbre duo Daft Punk en 1995. © Source inconnue

S’ensuit alors un succès de plus en plus grandissant, avec Discovery (2001), album très disco et dansant porté par des titres comme “One more time” ou “Harder, Better, Faster, Stronger”. En 2005, le groupe sort Human After All, album au succès plus nuancé, et se lance en 2006 dans une tournée mondiale, notamment à Coachella devant 35.000 personnes, au Japon ou encore en France. Le groupe fait son apparition au sommet d’une pyramide, avec des jeux de lumière ahurissants, toujours déguisé en robots. En 2009, les Daft Punk reçoivent deux Grammy Awards, un pour l’album Alive 2007, enregistré lors d’un live à Paris-Bercy, et un pour le morceau “Harder, Better, Faster, Stronger”.

Random Access Memories, la consécration

L’album Random Access Memories hisse le duo parisien au statut de star de la musique électronique. Enregistré avec des moyens techniques conséquents, contrairement à leurs succès précédents, on y découvre de vrais instruments, de vrais musiciens et de vrais collaborateurs. Le single “Get Lucky”, porté par Pharrell Williams et Nile Rodgers, guitariste mythique du groupe Chic, se classe numéro 1 des ventes iTunes mondiales en moins d’une journée. Le 13 mai 2013 l’album est disponible et son succès est instantané. Avec un casting inattendu (Paul Williams, Giorgio Moroder ou encore Panda Bear), les Daft Punk mixent les générations musicales pour se réapproprier l’âge d’or de la pop et du funk. Ce chef-d’oeuvre leur vaudra de remporter quatre Grammy Awards en janvier 2014.

L’histoire s’arrête là. Les Daft Punk sont partis de rien, comme le rappelle Thomas Bangalter dans un entretien pour Le Monde, en 2013 : “L’idée était de montrer qu’on pouvait faire un disque dans une chambre, qu’en bricolant un home studio on pouvait créer quelque chose d’urgent et d’excitant.” Les deux robots ont révolutionné la musique mais aussi la façon de penser l’image, en cultivant le mystère autour de leur identité et en réfléchissant leurs quelques apparitions. Depuis Random Access Memories, c’est le silence, excepté pour quelques titres en collaboration avec The Weekend, Kanye West et Parcells. Les fans, habitués au mystère du groupe, croyaient en leur retour. Mais ce lundi 22 février, le duo se sépare au sommet de sa carrière. “Ça fait 8 ans qu’ils n’ont pas sorti d’album, le groupe était déjà mort”, se désole Marius, admirateur des deux Français. Il s’indigne de leur départ : “Il n’y a aucun communiqué, aucune explication”, à part une vidéo. Pourtant la nouvelle est formelle, puisqu’elle a été confirmée par leur collaboratrice Kathryn Frazier.

Malgré tout, après l’explosion de Thomas Bangalter dans la vidéo, on voit son compère, “Guy-Man”, marcher seul vers le soleil couchant. Peut-être vers un projet solo ? Les Daft Punk, génies de l’image, continuent de cultiver le mystère.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
4
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
1
Wow !
0
  • From Saou to Wazemmes ! Rédactrice et trésorière au Pépère News depuis deux ans, je suis étudiante à l'Académie ESJ de Lille et en Sciences Politiques.

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.