En lecture
“Les Éveillées” fait sortir la femme du hors-champ

“Les Éveillées” fait sortir la femme du hors-champ

festival Les Eveillées

Vendredi 14 janvier, le festival de courts-métrages « Les Éveillées » tourne la caméra vers la femme. Pour mettre en avant son rôle dans l’industrie du cinéma, de 19h30 à 23h, huit courts-métrages, rythmés par des débats et des masterclass sur le féminisme, se succéderont au Black Lab à Wasquehal.

Ils sont sept étudiants et six sont des femmes. Pour un projet d’étude en Master de Management des industries culturelles, tous se sont mis d’accord pour mettre à l’honneur le thème du féminisme. « C’est un sujet qui nous intéresse beaucoup, en dehors de nos études » raconte Yasmine, chargée de communication des « Éveillées ». Presque immédiatement et guidés par un souffle d’évidence, ils se sont lancés dans le projet fou d’un festival de courts-métrages féministes, pour mettre à l’honneur la femme dans l’industrie du cinéma. 

« Le festival est plus militant dans le concept que dans le contenu » – Yasmine, chargée de communication du festival

Si le féminisme a été le premier point d’accord entre les étudiants, les courts-métrages ne traitent pas nécessairement de ce thème. « Le festival est plus militant dans le concept que dans le contenu » souligne Yasmine, tout en précisant que l‘objectif est de « projeter le travail des femmes dans le monde du cinéma ». Initialement prévu au café-cantine La Moulinette, le festival se tiendra finalement au Black lab à Wasquehal. 

Ainsi, les huit courts-métrages projetés vendredi sont tous réalisés par des femmes, à l’exception de WAVE(S) qui, « met quand même à l’honneur une femme et dont l’équipe technique est très féminine ». Toutefois, les débats et les masterclass prévus entre les courts-métrages reviendront sur le concept de féminisme.

Un succès attendu

Au programme de cette première édition des « Éveillées », huit courts-métrages de 5 à 45 minutes, tous aussi singuliers les uns que les autres : CHAOS, de Morgane Faulkner, WAVE(S) de Corentin Delautre, Votre Correspondant n’est pas disponible de Rachel Dano, Sans queue ni tête de Sandra Desmazières, LE BRAME de Mathilde Rabotin et Thibault Marguet, Abîmé de Carla Fauçon, Les Vagues de Jeanne Lyra, puis On la refait ! de Fantine Dantzer et Laura Joulia. Tous prévoient de faire voyager le spectateur autant qu’il lui promet de rêver en le faisant vaciller d’émotion en émotion entre amour, folie et sensibilité.

Pour assister à l’un ou à plusieurs de ces projections, la réservation est obligatoire. Il ne reste cependant que des places pour CHAOS, réalisé par Morgane Faulkner, diffusé à 22h45. Du côté des masterclass, quelques tickets sont encore disponibles pour l’intervention d’Emmanuelle Jourdand-Charlier au sujet du féminisme et de la parité. Près de 70 personnes sont attendues selon l’organisation qui n’en espérait que 50, la route vers le succès semble d’ores et déjà bien empruntée par cette première édition du festival Les Éveillées.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
3
J'ai hâte !
1
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.