En lecture
Munich’tipales #6 : À Croix, qui pour inquiéter Régis Cauche ?

Munich’tipales #6 : À Croix, qui pour inquiéter Régis Cauche ?

Parce qu’il n’y a pas qu’à Lille que la course à la mairie fait rage, le Pépère News a décidé de s’intéresser aux élections municipales de certaines communes proches de la capitale des Flandres. Zoom aujourd’hui sur la campagne pour la mairie de Croix, une ville particulière, voisine de Roubaix.

Depuis 2008, la ville de Croix et ses 21.000 habitants sont administrés par Régis Cauche. Voisine de Mouvaux, Bondues ou encore Marcq-en-Baroeul, la ville est considérée comme la banlieue aisée de Lille. Elle-même déclarait avoir le plus de patrimoine pour l’impôt sur la fortune devant Neuilly. Mais cela ne fait pas de Croix une ville riche. Car en plus d’avoir des quartiers bien plus modestes, la ville croulait sous les dettes pendant de longues années. Jusqu’à ce que Régis Cauche mette la main à la poche.

Régis Cauche, 66 ans, tête de la liste “Ensemble pour l’avenir de Croix”, liste divers droite.

Monsieur Cauche n’a pas eu un début de second mandat facile. Lorsqu’il prend la mairie en 2008, Croix est mal en point financièrement et croule sous les dettes. Aidé à 50% par l’État, le maire va décider de rembourser cash cet emprunt. Un remboursement qui se répercutera sur les prix des cantines qui ont augmenté de 78%, la mairie ayant promis de ne pas augmenter les impôts locaux. Le maire sortant reste grand favori à sa succession. La démocratie participative, la végétalisation et la propreté mais surtout la sécurité sont au centre de son programme, lui qui veut ajouter 100 nouvelles caméras aux 50 déjà existantes dans le cadre de la vidéosurveillance. Autre priorité, la dynamisation de la ville. Régis Cauche souhaite continuer le développement du sport, lui qui a déjà fait construire un boulodrome, rénové le stade municipal et fait sortir de terre un complexe sportif couvert.

Alexandre Delille, 47 ans, tête de la liste “Croix, j’y crois”, soutenue par La République En Marche.

M. Delille veut de la fraîcheur ! Probablement le principal opposant au maire sortant, le candidat soutenu par LREM, nouveau dans la politique, place l’écologie, le social et l’enfance au cœur de ses projets. Normal quand on est père de quatre enfants, non ? Pour mener à bien son projet, plusieurs mesure phares. Un aménagement scolaire repensé d’abord et des modifications sur les temps scolaires hors classe (pauses méridiennes, sport..) avec des tarifs basés sur la CAF. Émerge aussi l’idée d’une démocratie participative avec des réunions trimestrielles et des grilles d’évaluation à remplir par les habitants. Enfin, le quadragénaire compte bien redynamiser la ville, d’abord en relançant le fameux tournoi international de football de la Pentecôte, mais aussi en créant une commission “paysagiste et intégration urbaine”. L’objectif de celle-ci ? Végétaliser la ville et rendre la vie plus agréable en favorisant les rencontres dans les parcs. De bonnes idées mais probablement pas suffisantes pour inquiéter le maire sortant.

Stéphanie Jacquemot, 48 ans, tête de la liste “Ensemble pour Croix”, soutenue par le Parti Communiste Français, La France Insoumise, Génération.s et Société Civile.

La candidate n’en est pas à son premier coup d’essai. Après des échecs aux départementales, aux cantonales et aux législatives, Stéphanie Jacquemot se présente pour décrocher la mairie de Croix. Pas de quoi effrayer cette mère de famille qui annonce d’entrée le point phare de son programme : tout faire pour instaurer la gratuité des transports en commun dans la MEL grâce à son poste d’élue. Toujours dans les transports, Mme Jacquemot souhaite, comme tous les autres candidats, instaurer des voies vertes et cyclables dans la ville. Autre point important pour elle : la culture. La candidate, qui se revendique communiste, souhaiterait créer une maison de la culture et du citoyen dans laquelle se trouverait une médiathèque. Enfin, une assemblée citoyenne permanente mais aussi un conseil participatif pour les enfants et les jeunes verraient le jour si la candidate venait à être élue.

Valentine Vercamer, 31 ans, tête de liste “Croix citoyens”, liste sans étiquette.

Mme. Vercamer sera clairement l’outsider de ces élections municipales croisiennes. La fille de Francis Vercamer, maire de Hem depuis 1998, s’appuie sur un programme avant tout écologique : recycler l’eau, veiller à la propreté des rues, etc. Autant d’enjeux importants selon la candidate. Tout comme M. Cauche, Valentine Vercamer insiste sur la sécurité et souhaite installer des caméras ainsi qu’un centre de supervision urbain pour veiller, par exemple, au bon stationnement des voitures. Aussi, la candidate souhaite dynamiser la ville en insistant sur les développements d’associations mais aussi en instaurant des voies cyclables. Enfin, Mme Vercamer a pour projet d’accompagner davantage les familles, en créant un parcours scolaire allant de l’enfance à la citoyenneté. Probablement pas suffisant pour une candidate qui souffre de son jeune âge et du manque d’investiture.

Article rédigé par Tom Prévot.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
1
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre