En lecture
Une rentrée difficile pour le LMBC

Une rentrée difficile pour le LMBC

LMBC

Les Red Giants ont enfin réalisé leur grand retour en Pro B. Après des mois d’absence, le Lille Métropole Basket Club recevait d’entrée de jeu un autre prétendant à la montée vers l’élite : le SLUC Nancy. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. En effet, les joueurs de Jean-Marc Dupraz se sont lourdement inclinés 71 à 96. Retour en images sur cette rencontre. 

La rencontre avait pourtant bien démarré pour les Lillois. Les Red Giants entament la partie par un 10-4. Sous une belle ambiance au Palais Saint-Sauveur, le match est lancé. Lille joue de maladresses mais reste au contact : 19-24 au terme des dix premières minutes. Le fait que Jonathan Kazadi soit sorti prématurément pour deux fautes dès les cinq premières minutes a joué également son rôle. C’est dommage, le Suisse commençait très fort avec six points.

Lille se fait distancer à cause d’une meilleure adresse du côté de Nancy, notamment à trois points (53% de réussite ce soir) dès le début du deuxième quart-temps. Le SLUC arrive malgré un sursaut d’orgueil de la part de Lille à maintenir un écart autour des dix points. La partie s’équilibre et les équipes se rendent coup pour coup mais le LMBC arrive à tirer son épingle du jeu. Les Red Giants reviennent et accumulent le même retard qu’il y a dix minutes : 5 points (40-45) Les Giants rejoignent les vestiaires en étant toujours dans le match et avec l’intention de revenir dans la partie.

L’adresse insolente derrière l’arc du SLUC

Malheureusement pour le LMBC, c’est à ce moment que l’écart se crée. Nancy marque cinq paniers à trois points en autant de tentatives. Le tout en deux minutes trente. C’est un véritable coup de massue dont les joueurs de Jean-Marc Dupraz ne se relèveront pas. Pourtant Thomas Hieu-Courtois, auteur de 23 points, ainsi que Jonathan Kazadi (19 points) auront tout essayé.

Dans le dernier acte, Lille tente coûte que coûte de revenir mais on sent que la fatigue physique gagne les joueurs. Rebonds défensifs mal assurés, battus sur le premier dribble, l’écart ne sera plus comblé. En face les shooteurs adverses ne se privent pas – comme en témoignent les 13 points sur deuxième chance de la part de Nancy. La fin de match sera très hâchée avec une multitude d’interceptions de part et d’autres.

Malgré cette première défaite, de nombreux aspects positifs sont à déceler. En effet, l’apport de la recrue Marshall Moses a été très bénéfique à l’intérieur. L’attaque en générale a été performante mais c’est véritablement la défense qui a pêché. Rendez-vous samedi prochain face au Paris basket pour espérer voir une réaction de la part des Red Giants.

Rédacteur(s)

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre