En lecture
48h Maisons de Mode, la mode made in Hauts-de-France

48h Maisons de Mode, la mode made in Hauts-de-France

C’est au Tripostal, haut lieu culturel de la ville de Lille, que se tenait du 10 au 13 septembre l’événement des 48h Maisons de Mode. Au programme, la Fashion Night du Vieux-Lille, un défilé et un marché nomade dont le principal objectif était de mettre en avant de jeunes marques aux talents “made in Hauts-de-France”. 

Organisé par l’entreprise Maisons de Mode, l’événement vise à sélectionner des marques locales de tous types. Maroquinerie, prêt-à-porter et bijoux qui font le monde de la mode lilloise étaient exposés. La douzième édition du festival a débuté ce jeudi 10 septembre au soir avec la Fashion Night.

Un programme bien chargé

Dans une ambiance festive, une cinquantaine de commerçants du Vieux-Lille ont ouvert leurs portes aux clients en nocturne. Les boutiques ont aussi accueilli, pour une dizaine de jours, une sélection de pièces des créateurs Maisons de Mode. Après une soirée d’accueil chaleureuse, la température est encore montée lors du Fashion show au Tripostal. Une vingtaine de marques ont défilé, présentant leurs collections Automne-Hiver dans une scénographie dédiée à la nature et aux éléments, orchestrée par le collectif Art Point M.

Le défilé du vendredi soir a ensuite laissé place au Nomad Market. Tout le week-end durant, les visiteurs ont pu, en accès libre, profiter des créations de 70 marques émergentes venues de toute la France. Le marché s’est aussi accompagné de stands de nourriture et de castings de mannequinat réalisés par l’agence de mannequins Exception Model Management. L’événement riche en surprises a donc pu se tenir malgré la crise sanitaire. Avec peu de changement, puisque bien que le port du masque soit obligatoire, ce sont 1.200 personnes qui étaient au rendez-vous chaque jour.

Maisons de Mode, un accélérateur de talents lillois

Maisons de Mode est un label originaire des Hauts-de-France fondé en 2007 par les villes de Lille et Roubaix. Cette initiative a pour but d’être un accélérateur de talents lillois provenant du monde de la mode. Composé de onze membres permanents, le label soutient de nombreux créateurs locaux qui proposent une mode responsable et dite “slow fashion“, une mode dont la fabrication se veut respectueuse de l’environnement, des animaux et des travailleurs œuvrant sur la chaîne de production.

Pour ce faire, Maisons de Mode peut compter sur des soutiens financiers non négligeables tels que la ville de Roubaix, la région des Hauts-de-France ou encore Lillenium, le nouveau centre commercial lillois, partenaire majeur du projet. Au travers des initiatives de ces partenaires, les créateurs locaux bénéficient de prêts de locaux de ventes et de photos, de cours de communication, de financements mais aussi d’organisations d’événements grand public comme celui des 48h Maisons de Mode, permettant d’obtenir de la visibilité.

Le créateur Poesieandsong était présent à l’événement. © Armand Becasse

Des créateurs satisfaits de ce week-end

Stéphane Van Dorp, créateur de Poesieandsong, était présent à l’événement. Cette nouvelle marque a été créée par un professionnel de la mode qui voulait allier écoresponsabilité et histoire dans ses pièces uniques. Pour le créateur de la marque, un projet comme celui des 48h Maisons de Mode permet aux différents participants d’échanger et d’apprendre de chacun. “Certes le nombre de visiteurs a drastiquement diminué, passant de 15.000 visiteurs à 1.200 la journée avec la crise sanitaire, mais cela n’empêche pas les créateurs de s’enrichir de cette expérience”, confie-t-il.

Un week-end comme celui-ci donne de la visibilité à Poesieandsong. Mais d’autres marques peuvent obtenir des aides financières, notamment si elles remportent le prix du public suite au défilé de vendredi. Pour Stéphane Van Dorp, Lille a la chance d’avoir tant de créateurs réunis ici, car cela permet une effervescence des idées et projets. Il est heureux que les grandes surfaces n’aient pas détruits les petits commerces lillois, lui qui privilégie le circuit court, la fripe, la restauration et le local.

Par Armand Becasse

Rédacteur(s)

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
4
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
2
Voir les commentaires (0)

Répondre