En lecture
Pour Noël, Lille ne se laisse pas abattre par la crise sanitaire

Pour Noël, Lille ne se laisse pas abattre par la crise sanitaire

Grande Roue Lille à Noël

Pour garder l’esprit des fêtes en pleine crise, la métropole lilloise a décidé de mettre en place de nombreuses installations dans le centre. Après les illuminations ce week-end, Martine Aubry se réjouit de l’arrivée de la Grande Roue et du sapin sur la Grand Place. Un Noël à l’ambiance chaleureuse s’annonce aussi avec les actions du collectif de Violette Spillebout, Faire Respirer Lille. Pourtant, l’organisation reste insuffisante pour certains petits commerces, qui se sentent rejetés par la politique sanitaire.

Comme d’autres grandes villes françaises, Lille a annulé son marché de Noël. Aucun des plus de 80 chalets habituels ne sera sur la place de Rihour cette année. Malgré les restrictions, la Ville se prépare à des fêtes responsables et organisées. Piétonisation des rues, ouverture des commerces le dimanche dans le centre et décorations, la mairie se veut rassurante pour la première phase du déconfinement. Mais la gestion des flux de consommateurs ou des mesures sanitaires n’a pas été précisée.

La lutte de Martine Aubry pour les installations phares

Le sapin était déjà prévu et confirmé, un premier soulagement pour les habitants de la capitale des Flandres. Mais des incertitudes ont plané jusqu’à samedi sur sa partenaire de toujours, la Grande Roue. Du haut de ses 50 mètres et ses 36 nacelles, elle annonce l’arrivée des fêtes à Lille. Comptée parmi les “établissements accueillant du public”, alors interdits jusqu’à nouvel ordre, sa présence était encore incertaine. La maire avait assuré pendant un point presse qu’elle “aimerait que la Grande Roue soit là, mais cela dépend des décrets gouvernementaux”.

Vendredi dernier, c’est le préfet Michel Lalande qui prend les devants. Il confirme que “ce serait incongru de mettre une Grande Roue dans un village de Noël qui n’est pas autorisé”. Une première décision frustrante pour la population, et la mairie qui tente de garder la magie pendant une période morose. Finalement, pour garder “l’esprit responsable” demandé par le Premier ministre à toutes les villes de l’hexagone, le propriétaire de la Grande Roue a proposé un compromis. La Grande Roue sera bien au rendez-vous, mais sans accueil de public.

Dans un communiqué de presse de la part de la Ville de Lille, le cabinet du maire se réjouit de pouvoir “mettre du baume au cœur de tout le monde, de la gaité et de la joie de vivre dans la ville”. En ces temps difficiles, les lumières du sapin et de sa voisine illumineront donc malgré tout la Grand Place. Trois semaines avant le 25 décembre, les Lillois attendent les installations de pied ferme.

Les commerces face aux pertes de Noël

Alors qu’au début de ce deuxième confinement, le maire de Faches-Thusmenil avait voulu sauvegarder les commerces de sa ville sans succès, nombreux sont ceux qui ont d’abord craint Noël. Sur RTL, le directeur de l’Alliance du commerce prévoyait “40% de perte d’activité” s’il n’y avait pas de réouverture en décembre. Pour les enseignes d’habillement en particulier, la fermeture en fin d’année annonçait “une situation dramatique”.

L’espoir revient avec la course aux cadeaux, lancée dès ce 29 novembre. Westfield Euralille, Le Printemps, Le Furet du Nord et les grandes enseignes du centre de la ville seront ouverts le dimanche pour les achats de décembre. Lillenium, au sud, se voit aussi autorisé à ouvrir ses portes pendant le week-end. Des “kits commerçants”, avec des gels et des affiches pour décorer les vitrines, seront distribués. Une “excellente nouvelle” selon la maire de Lille qui se mobilise pour les fêtes.

Pour “les restaurants, bars, salles de sport et discothèques” en difficulté, Martine Aubry rappelle dans un tweet l’aide du gouvernement, à hauteur de 20% du chiffre d’affaire de 2019. Mais sur la rue Gambetta, les petits artisans n’ont pas l’autorisation d’ouvrir. Éloignés du centre-ville, ils critiquent une organisation circonscrite, aussi décriée par des élus de la ville. Ali Douffi, conseiller municipal et membre de Faire Respirer Lille, annonce avoir reçu plusieurs témoignages de mécontentement d’artisans qui resteront fermés pour la fin d’année.

Faire respirer Lille s’organise pour le Noël des plus fragiles

Face à l’amertume des fêtes sous le signe du coronavirus, les élus, conseillers de quartier et les membres de Faire Respirer Lille s’engagent sur le terrain en décembre. Sous le signe de la solidarité, le collectif souhaite mobiliser les Lillois, Lommois et Hellemmois “aux côtés des plus fragiles”. En trois actions, les citoyens peuvent se rassembler auprès des personnes vulnérables.

Ainsi, inspirés par plusieurs villes françaises, les équipes organisent l’opération “boîtes de Noël”. Le but étant de composer une boîte à chaussures avec “un produit d’hygiène, un petit mot gentil, une friandise, un livre et un vêtement chaud”. En précisant si ce cadeau est destiné aux hommes, aux femmes ou est mixte. La distribution se fera par des associations en partenariat avec Faire Respirer Lille.

La solidarité “rime avec écologie” cette année pour le collectif. Selon l’ADEME, la fracture numérique est devenue un point principal en France. 17% de la population est très en retard, souvent pour des questions de coût des équipements. C’est pourquoi les élus lillois veulent organiser une collecte de matériel numérique en décembre, aussi dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets. Les vieux ou moins vieux téléphones à touches, smartphones, tablettes et portables (chargeurs inclus) encore fonctionnels”  viendront en aide aux moins bien lotis.

La dernière action est un porte-à-porte solidaire dans le respect des mesures sanitaires. Les élus de terrain s’engagent auprès des “gérants, auto-entrepreneurs ou associatifs”, pour mieux communiquer sur les démarches d’aide du gouvernement. D’après Violette Spillebout, les sites explicatifs sont trop riches donc compliqués à comprendre pour certains. Une aide est essentielle pour savoir “comment déposer effectivement son dossier sans y passer des heures au carré, sans rater la bonne information”.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR