En lecture
Les initiatives lilloises qu’il ne fallait pas manquer

Les initiatives lilloises qu’il ne fallait pas manquer

top5 lille initiatives 2020

Avant de tourner la page, le Pépère News a décidé de retracer cette année 2020 historique. Car il s’en est passé des choses tout de même, et l’heure du bilan a sonné. La rédaction s’est concertée pour retracer cette année inédite et établir pour vous un top 5 des évènements lillois de 2020.

Si la vie lilloise a été rythmée par la Covid-19 et ses conséquences désastreuses, le désespoir n’a pas tout le temps pris le dessus sur l’enthousiasme des Lillois et Lilloises. La capitale des Flandres a souffert mais a aussi fait dos rond et s’est adaptée. À travers cette série d’articles, retrouvez les personnalités qui ont émergé et les étudiants qui ont peiné, remémorez-vous les événements qui se sont adaptés ou qui ont été annulés et redécouvrez les initiatives qu’il ne fallait pas manquer.

5. Vir’Ô Vert, l’écologie à portée de main

collectif, écologie, Lille
Le collectif créé par des étudiants lillois qui a pour valeur l’écologie organise régulièrement des cleanwalks auxquelles tous les Lillois peuvent prendre part. © Vir’Ô Vert / Facebook

Fin 2019, des étudiants lillois se sont réunis avec un but commun : vivre de manière plus éco-responsable. Ensemble, ils ont créé Vir’Ô Vert, une association qui mène des actions écologiques près de chez vous. La lutte contre le réchauffement climatique passe par des agissements et c’est ce que propose Vir’Ô Vert. Leurs cleanwalks ouvertes à tous chaque samedi de 11h à 13h ont eu un grand succès dès le début 2020 auprès des lillois. Malheureusement, en mars, avec le premier confinement, le collectif a dû cesser ses cleanwalks… Cela n’a pas arrêté les jeunes lillois qui ont continué à être présents sur leurs réseaux sociaux afin de nous en apprendre davantage sur l’urgence climatique et de nous donner des astuces pour qu’à notre tour nous vivions plus “éco-responsablement”.

4. Les Paniers de Léa, l’initiative lilloise pour manger local

Drive anti-gaspi
Depuis le confinement, “Les Paniers de Léa” organisent des opérations de déstockage et ont ouvert un drive anti-gaspi dans leur entrepôt au port de Lille. © Les Paniers de Léa / Facebook

Mars 2020, tous confinés. De plus en plus, les circuits courts sont réinvestis par des consommateurs en quête de qualité. À Lille aussi le local séduit et Les Paniers de Léa l’ont bien compris. Drive anti-gaspi, recettes en live sur Facebook, livraisons à domicile, les démarches autour d’une alimentation saine et durable se multiplient. À mesure que les semaines s’écoulent, les kilos de fruits et légumes sauvés s’agrandissent. Ces produits invendus que la grande distribution juge biscornus, petits ou pâles font la fierté et le succès des Paniers de Léa. Depuis dix ans, l’entreprise milite pour une alimentation qui a du sens en s’appuyant sur les acteurs locaux et en sensibilisant auprès des entreprises. Mais lorsque la France est placée sous cloche, ils renouent avec les consommateurs dans une lutte commune contre le gaspillage. Les fruits et légumes moches ont trouvé leurs sauveurs qui ont annoncé leur retour dès janvier 2021.

3. Les concerts virtuels nous auront tout de même fait danser

Voyou au festival "Les Primeurs de Massy"
Voyou au festival “Les Primeurs de Massy”. © Frédéric Renault / Flickr

Alors que les événements musicaux tels que le Mainsquare sont successivement annulés, les concerts ont persisté en cette fin d’année, sous une forme 2.0. À l’occasion des fêtes du 10 au 13 décembre, le Perno Festival a ouvert sa 26ème édition solidaire aux enfants défavorisés de Lille et Roubaix. Faute de pouvoir se réunir, les Lillois ont pu apprécier les concerts sur le site et faire des dons en ligne sur le site internet et la chaîne YouTube du festival. Cette initiative fait écho au concert de Voyou, qui le 10 décembre a lui aussi décidé de renouer avec ses origines lilloises le temps d’un concert pour faire retentir sa musicalité au sein de la Piscine de Roubaix. Le concert était bien évidemment virtuel mais a transporté bon nombre de férus d’excentricité. Pendant 38 minutes, Thibault Vanhooland – Voyou de son nom de scène – a apporté sa poésie musicale dans l’un de ses “lieux préférés au monde”, habité depuis le confinement par ses statuts et oeuvres, les humains l’ayant déserté. Ce concert virtuel s’est finalement métamorphosé en véritable show mêlant danse, chant, instruments, passant de l’électronique à l’acoustique. Faire son concert dans ce musée si prisé par les Lillois et Lilloises était un geste symbolique, rappelant que la culture ne doit pas passer au second plan en ces temps de pandémie et qu’elle reste indispensable. Finalement, les artistes qu’ils soient chanteurs, musiciens, acteurs, peintres, sculpteurs sont tous embarqués dans le même bateau, celui de l’art et de la créativité. Il est nécessaire que tous se soutiennent, et que nous les soutenions aussi. Non, la culture n’est pas morte. Les confinements successifs et les restrictions qui s’en sont suivies ont bien prouvé le contraire. Sans l’art et la culture, la vie est fade. Si vous l’avez manqué, le concert est toujours disponible au visionnage sur la page Facebook d’Hello Lille.

2. Nightline Lille, le service d’écoute nocturne par et pour les étudiants

Les bénévoles de Nightline Lille se sont montrés plus solidaires que jamais envers leurs pairs. © Nightline

Les confinements successifs qui ont marqué l’année 2020 ont eu un impact majeur sur la santé mentale des étudiants. Les signes dépressifs ont augmenté pendant ces périodes et partant de ce constat général, des étudiants lillois ont ouvert une ligne d’écoute nocturne pour permettre aux étudiants en détresse psychologique de vider leur sac. L’antenne lilloise de Nightline France, service d’écoute nocturne destiné aux étudiants de 21h à 02h30, a vu son nombre d’appels exploser lors de ce second confinement. Ces échanges où bienveillance et anonymat sont de mise permettent à ceux qui en ont besoin de parler sans être jugés, de trouver une oreille attentive et de se livrer. Ces périodes ont été sources de stress et d’angoisse pour l’avenir, la surcharge de travail ne venant rien arranger. Mais la solidarité que les étudiants ont manifesté pour leurs pairs a permis de mettre la santé mentale étudiante sur le devant de la scène, avec l’idée de démocratiser ce sujet et d’en briser les tabous.

1. #PourEux, les Lillois solidaires avec les sans-abris

PourEux bénévole sans-abri
“Livreur” bénévole du mouvement #PourEux déposant un repas devant la tente d’un sans-abri. © Allan_Ballester

Même en temps de pandémie mondiale, les lillois restent solidaires. Quelques jours à peine après l’annonce du premier confinement en mars, le mouvement #PourEux était en place à Lille. Le principe : des bénévoles cuisinent et emballent leurs restes, et d’autres bénévoles vont livrer, à vélo, les repas à des sans-abris de la ville. Peuvent s’ajouter aux paniers repas des produits d’hygiène, des vêtements, du matériel de camping. Témoin de la solidarité des lillois, le mouvement #PourEux ne s’est pas arrêté au déconfinement. Encore aujourd’hui, de nombreux bénévoles s’activent à Lille pour distribuer des paniers à leurs “potos de la rue” et maintiennent le lien avec ces derniers. Et en cette période de Noël, on peut même trouver dans les paniers quelques cadeaux pour les fêtes de fin d’année.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
  • Etudiante à l'Académie ESJ Lille en licence science politique. Chef de rubrique facts et rédactrice au Pépère News.

  • Étudiante à l'Académie ESJ Lille et en licence LLCER Anglais. Rédactrice, cheffe de la rubrique Polichtique, relectrice permanente.

  • Étudiante à l'Université de Lille en licence 2 de Sciences Politiques et à l'Académie de l'École Supérieure de Journalisme de Lille. Rédactrice en cheffe du média. J'aime écrire du 1r au 7eme art et sur les gens aussi, ils sont assez intéressants

Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR